Prix Eisner

Les juges choisissent 19 personnes pour le Temple de la renommée Eisner 2024

La San Diego Comic Convention (Comic-Con) a annoncé que les juges des Eisner Awards ont sélectionné 19 personnes qui seront automatiquement intronisées au Will Eisner Comic Awards Hall of Fame pour 2024. Ces personnes intronisées comprennent 12 pionniers de la bande dessinée décédés et 7 créateurs vivants. Les grands noms décédés sont Creig Flessel, A. B. Frost, Billy Graham, Albert Kanter, Warren Kremer, Oscar Lebeck, Frans Masereel, Keiji Nakaszawa, Noel Sickles, Cliff Sterrett, Elmer C. Stoner et George Tuska. Les choix vivants des juges sont Kim Deitch, Gary Groth, Don McGregor, Bryan Talbot, Ron Turner, Lynn Varley et James Warren . En avril, les nominations seront annoncées et feront l'objet d'un vote en ligne afin d'ajouter quatre nouveaux membres au Temple de la renommée.

         Le jury du Panthéon 2024 est composé de William Foster, Michael T. Gilbert, Karen Green, Alonso Nuñez, Jim Thompson et Maggie Thompson.

   Les trophées du Temple de la renommée seront remis lors d'un programme spécial au cours du Comic-Con, dans la matinée du 26 juillet. Les Eisner Awards dans plus de 30 autres catégories seront remis lors d'une cérémonie le soir même.

Kim Deitch (1944- )

Le personnage le plus connu de Kim Deitch, pionnier de la bande dessinée underground, est Waldo the Cat, un chat animé fictif de l'époque des années 1930 qui figure dans les bandes Boulevard of Broken Dreams, Shroud of Waldo, Alias the Cat, ainsi que dans d'autres bandes et livres. Les autres œuvres de Kim comprennent Shadowlands, Reincarnation Stories, Beyond the Pale et Deitch's Pictorama, une collaboration avec les frères Simon et Seth. Art Spiegelman a qualifié Deitch de "secret le mieux gardé de la bande dessinée américaine". Deitch a été cofondateur de la Cartoonists Co-op Press (1973-1974) et a enseigné à la School for Visual Arts de New York. Il a reçu le prix Inkpot du Comic-Con en 2008.

Creig Flessel (1912-2008)

Creig Flessel a dessiné les couvertures d'un grand nombre des premières bandes dessinées américaines, notamment celles de Detective Comics #2-#17 (1937-1938), qui datent d'avant Batman. En tant qu'auteur/artiste, Flessel a créé le personnage de DC, le Shining Knight, dans Adventure Comics #66 (sept. 1941). Il a dessiné de nombreuses aventures du Sandman de l'âge d'or et a parfois été considéré comme le co-créateur du personnage. Lorsque le rédacteur Vin Sullivan quitte DC Comics et crée sa propre société d'édition de bandes dessinées, Magazine Enterprises, Flessel devient rédacteur en chef adjoint. Il continue à dessiner des bandes dessinées, souvent sans être crédité, tout au long des années 1950, notamment des histoires de Superboy dans le titre homonyme de ce personnage et dans Adventure Comics, ainsi que des récits anthologiques de mystère et de suspense dans Adventures into the Unknown (Avenirs dans l'inconnu) de l'American Comics Group (AGC).

A. B. Frost (1851-1928)

L'œuvre de l'illustrateur et caricaturiste Arthur Frost a été publiée en trois albums : Stuff and Nonsense (1884), The Bull Calf and Other Tales (1892) et Carlo (1913). Grâce à ses talents de représentation du mouvement et des séquences, Frost a exercé une grande influence sur les premiers dessinateurs de bandes dessinées des journaux américains, tels que Richard Outcault, Rudolph Dirks, Jimmy Swinnerton et Fred Opper. Ses œuvres paraissent dans des magazines tels que Harper's Weekly et Punch.

Billy Graham (1935-1997)

Billy Graham était un dessinateur de bandes dessinées afro-américain dont les premières œuvres sont apparues dans le magazine Vampirella de Warren en 1969. Il finit par devenir directeur artistique chez Warren, puis, en 1972, il passe chez Marvel, où il participe à la création de Luke Cage, Hero for Hire avec John Romita Sr. et George Tuska. De 1973 à 1976, il travaille avec le scénariste Don McGregor sur "Black Panther" dans Jungle Action. Dans les années 1980, il travaille avec McGregor sur le titre Sabre chez Eclipse Comics.

Gary Groth (1954- )

Gary Groth est un éditeur et critique américain de bandes dessinées. Fan actif, il a publié Fantastic Fanzine alors qu'il était adolescent et, au début des années 1970, il a organisé Metro Con dans la région de Washington, DC. En 1976, il a cofondé Fantagraphics Books avec Mike Catron et Kim Thompson et a été rédacteur en chef du Comics Journal

Albert Kanter (1897-1973)

Albert Lewis Kanter a commencé à produire des bandes dessinées classiques pour Elliot Publishing Company (plus tard Gilberton Company) avec Les Trois Mousquetaires en octobre 1941. Classic Comics devient Classics Illustrated en 1947. Kanter pensait pouvoir utiliser ce média en plein essor pour initier les jeunes lecteurs et les lecteurs réticents à la "grande littérature". En plus de Classics Illustrated, Kanter a présidé à ses produits dérivés Classics Illustrated Junior, Specials, et The World Around Us. Entre 1941 et 1962, les ventes ont atteint 200 millions d'exemplaires.

Warren Kremer (1921-2003)

Warren Kremer a étudié à l'école des arts industriels de New York et s'est lancé directement dans les services d'impression, travaillant pour des magazines de vulgarisation. Il a progressivement commencé à travailler sur des bandes dessinées pour Ace Publications, son premier titre étant Hap Hazard. En 1948, Kremer a commencé à travailler pour Harvey Comics, où il est resté pendant 35 ans, créant des personnages aussi populaires que Casper et Richie Rich et travaillant sur des titres tels que Little Max, Joe Palooka, Stumbo the Giant, Hot Stuff et Little Audrey. Dans les années 1980, Kremer a travaillé pour Star Comics, la marque de Marvel pour les enfants, et a contribué à des titres tels que Top Dog, Ewoks, Royal Roy, Planet Terry et Count Duckula.

Oskar Lebeck (1903-1966)

Oskar Lebeck était un scénographe, un illustrateur, un écrivain et un éditeur (principalement de littérature pour enfants) qui est surtout connu pour son rôle dans la création de Dell Comics dans les années 1930 et 1940. Il a notamment engagé Walt Kelly, qui est devenu l'un des créateurs vedettes de la ligne, surtout connu pour avoir créé Pogo pendant qu'il était à Dell. Lebeck a également choisi John Stanley pour introduire le personnage de dessin animé Little Lulu dans les bandes dessinées. L'historien de la bande dessinée Michael Barrier a déclaré que les titres de Dell consacrés aux contes de fées, aux comptines et à d'autres thèmes similaires "représentaient un effort de Lebeck, qui avait écrit et dessiné des livres pour enfants dans les années 1930, pour apporter aux bandes dessinées certaines des qualités des livres pour enfants traditionnels, en particulier grâce à des illustrations riches et plutôt démodées".

Frans Masereel (1889-1972)

Frans Masereel est l'un des plus célèbres artistes flamands de gravure sur bois de son époque. Comme Lynd Ward, Masereel a écrit des "romans sans paroles" et peut être considéré comme un précurseur des romanciers graphiques actuels. Son premier "roman graphique" est De Stad (1925), dans lequel il décrit la vie de la ville en 100 gravures. Ses autres livres sont Geschichte Ohne Worte et De Idee, qui traite d'une idée hantée par la police et la justice. Ce dernier est devenu très populaire parmi les antinazis. Masereel s'est installé en France après la Seconde Guerre mondiale et est décédé en 1972.

Don McGregor (1945- )

Don McGregor a commencé sa carrière d'auteur de bandes dessinées en 1969, en écrivant des histoires d'horreur pour Creepy, Eerie et Vampirella de James Warren. Après avoir travaillé comme rédacteur sur plusieurs bandes dessinées/magazines en noir et blanc de Marvel Comics, il a été chargé en 1973 d'écrire la Panthère noire dans les bandes dessinées Jungle Action de Marvel. La série "Panther's Rage" a été la première bande dessinée grand public à présenter une distribution essentiellement composée de Noirs. Don a également écrit Killraven, Luke Cage, Powerman et Morbius, The Living Vampire à cette époque. Au milieu des années 1970, il crée le roman graphique Sabre, d'une importance historique, avec des illustrations de Billy Graham. Au début des années 1980, Don a notamment écrit des titres de Detectives Inc. pour Eclipse, et il a travaillé avec Gene Colan sur Ragamuffins (Eclipse), Nathaniel Dusk (DC) et Panther's Quest (Marvel) ( ). Dans les années 1990, il a écrit Zorro et Lady Rawhide pour Topps.

Keiji Nakazawa (1939-2012)

Keiji Nakazawa est né à Hiroshima et se trouvait dans la ville lorsqu'elle a été détruite par une arme nucléaire en 1945. Il s'est installé à Tokyo en 1961 pour devenir dessinateur. Il produit ses premiers mangas pour des anthologies telles que Shonen Gaho, Shonen King et Bokura. En 1966, Nakazawa commence à exprimer ses souvenirs d'Hiroshima dans ses mangas, en commençant par la fiction Kuroi Ame ni Utarete(Frappé par la pluie noire) et l'histoire autobiographique Ore wa Mita(Je l'ai vu). L'œuvre de sa vie, Barefoot Gen (1972), a été la première bande dessinée japonaise à être traduite en langues occidentales. Barefoot Gen a été adapté en deux films d'animation et un feuilleton télévisé en prise de vue réelle, et a été traduit dans une douzaine de langues.

Noel Sickles (1910-1982)

Noel Sickles est devenu caricaturiste politique pour l'Ohio State Journal à la fin des années 1920. Il s'installe à New York en 1933, où il devient dessinateur pour Associated Press. C'est là qu'on lui demande de reprendre la bande dessinée sur l'aviation Scorchy Smith. Dans cette bande dessinée, Sickles développe un style personnel, presque photographique. Sa méthode de dessin devient populaire parmi d'autres dessinateurs de bandes dessinées et inspire particulièrement Milton Caniff(Terry and the Pirates). Sickles et Caniff commencent à collaborer étroitement, s'aidant mutuellement pour leurs bandes dessinées. Après qu'AP a refusé une augmentation de salaire à Sickles, celui-ci consacre le reste de sa carrière à l'illustration de magazines.

Cliff Sterrett (1883-1964)

Cliff Sterrett est l'un des grands innovateurs de la bande dessinée et le créateur de la première bande dessinée mettant en scène une héroïne dans le rôle principal, Polly and Her Pals. Entre 1904 et 1908, il travaille pour le New York Herald, où il dessine des illustrations et des caricatures. Il se lance dans la bande dessinée lorsqu'il a l'occasion de dessiner quatre bandes quotidiennes pour le New York Evening Telegram en 1911. En 1912, Sterrett est engagé par William Randolph Hearst, pour qui il crée Polly and Her Pals. La bande est d'abord publiée dans la page quotidienne des bandes dessinées du New York Journal. Un an plus tard, elle devient également une page dominicale et un supplément en quadrichromie du New York American. À partir des années 1920, Sterrett utilise des éléments cubistes, surréalistes et expressionnistes dans ses dessins. En 1935, il confie la bande quotidienne à d'autres pour se consacrer entièrement à la bande dominicale, qu'il dessine jusqu'à sa retraite en 1958.

Elmer C. Stoner (1897-1969)

E. C. Stoner a été l'un des premiers dessinateurs de bandes dessinées afro-américains. Il a travaillé sur des bandes dessinées pour les studios Binder, Chesler et Iger de la fin des années 1930 aux années 1940. Pour National, il a dessiné l'histoire de "Speed Saunders" dans le premier numéro de Detective Comics . Il a également dessiné "Blackstone" pour EC Comics, "Captain Marvel", "Lance O'Casey" et "Spy Smasher" pour Fawcett, "Blue Beetle" et "Bouncer" pour Fox, "Breeze Barton" et "Flexo" pour Timely, et "Doc Savage" et "Iron Munro" pour Street & Smith. De 1948 à 1951, il dessine une bande dessinée syndiquée, Rick Kane, Space Marshal, écrite par Walter Gibson, magicien et célèbre auteur de The Shadow. Stoner aurait également créé la mascotte emblématique Mr. Peanut alors qu'il était encore adolescent en Pennsylvanie.

Bryan Talbot (1952- )

Bryan Talbot a fait partie de la scène underground britannique de la bande dessinée dès la fin des années 1960, créant notamment Brain Storm Comix chez Alchemy Press. En 1978, il a commencé la saga épique The Adventures of Luther Arkwright , l'un des premiers romans graphiques britanniques. Talbot a commencé à travailler pour 2000AD en 1983, produisant trois livres de la série Nemesis the Warlock avec l'écrivain Pat Mills. Son roman graphique de 1994, The Tale of One Bad Rat, publié par Dark Horse, a remporté d'innombrables prix. Pendant quatre ans, Talbot a travaillé pour DC Comics sur des titres tels que Hellblazer, The Sandman, The Dead Boy Detectives et The Nazz (avec Tom Veitch). Ses autres œuvres comprennent la série de livres Grandville, les romans graphiques Alice in Sunderland, Dotter of Her Father's Eyes (avec Mary Talbot), et l'autobiographie Bryan Talbot : Father of the British Graphic Novel (Père du roman graphique britannique).

Ron Turner (1940- )

Ron Turner a fondé Last Gasp en 1970, une maison d'édition basée à San Francisco, spécialisée dans l'art underground et la contre-culture. Au cours des 50 dernières années, Last Gasp a été un éditeur, un distributeur et un grossiste de comix underground et de livres de tous types. Outre la publication de titres originaux remarquables tels que Slow Death, Wimmen's Comix, Binky Brown Meets the Holy Virgin Mary, Air Pirates, It Ain't Me Babe et Weirdo, l'entreprise a également repris les rênes de l'édition de titres importants, tels que Zap Comix et Young Lust, en provenance derivaux qui avaient fait faillite. La société publie des livres d'art et de photographie, des romans graphiques, des traductions de mangas, de la fiction et de la poésie.

George Tuska (1916-2009)

Le premier travail professionnel de George Tuska a lieu en 1939, lorsqu'il devient assistant pour la bande dessinée Scorchy Smith. À la même époque, il rejoint le studio Iger-Eisner. Il y travaille sur des histoires pour divers titres de bandes dessinées, dont Jungle, Wings, Planet, Wonderworld et Mystery Men . Dans les années 1940, en tant que membre du studio Harry "A" Chesler, il dessine plusieurs épisodes de Captain Marvel, Golden Arrow, Uncle Sam et El Carim. Après la guerre, il continue à travailler dans le domaine de la bande dessinée, avec des histoires mémorables pour Crime Does Not Pay de Charles Biro, ainsi que pour Black Terror, Crimebuster et Doc Savage. Il devient également l'artiste principal de Scorchy Smith de 1954 à 1959, date à laquelle il reprend la bande Buck Rogers, qu'il poursuit jusqu'en 1967. À la fin des années 1960, Tuska commence à travailler pour Marvel, où il contribue à Ghost Rider, Planet of the Apes, X-Men, Daredevil et Iron Man. Il continue à dessiner des bandes dessinées de super-héros pour DC, notamment Superman, Superboy et Challengers of the Unknown . En 1978, avec José Delbo, Paul Kupperberg et Martin Pasko, Tuska a lancé une nouvelle version de la bande dessinée quotidienne Superman, à laquelle il a travaillé jusqu'en 1993.

Lynn Varley (1958- )

Lynn Varley est une coloriste primée, connue pour ses collaborations avec son ancien mari, le scénariste et artiste Frank Miller. Elle a assuré la mise en couleur de Ronin (1984), une série expérimentale de six numéros de DC Comics, et de Batman : The Dark Knight Returns (1986), une mini-série de quatre numéros qui est devenue un succès commercial et critique. Par la suite, Varley a colorié d'autres livres de Miller, dont Batman : The Dark Knight Strikes Again, 300, Elektra Lives Again , et The Big Guy and Rusty the Boy Robot (avec Geoff Darrow).

James Warren (1930- )

James Warren a publié Famous Monsters of Filmland, un magazine qui a influencé à peu près tout le monde de la bande dessinée dans les années 1950 et 1960, puis a continué à publier des magazines de bande dessinée aussi influents que Creepy, Eerie, Blazing Combat, Vampirella et The Spirit dans les années 1960-1980. Parmi les créateurs dont le travail a été mis en valeur dans ces magazines, citons Archie Goodwin, Louise Jones (Simonson), Frank Frazetta, Al Williamson, Steve Ditko, Gene Colan, Bernie Wrightson, Billy Graham, Neal Adams, Wally Wood, Alex Toth, John Severin et Russ Heath.


Nomination des juges pour les Eisner Awards 2024

Six experts de la bande dessinée composent le comité de nomination

Le Comic-Con est fier d'annoncer que le jury a été désigné pour les Will Eisner Comic Industry Awards 2024, qui récompenseront l'excellence des œuvres publiées en 2023. Les juges de cette année sont Ryan Claytor, N. C. Christopher Couch, Andréa Gilroy, Joseph Illidge, Mathias Lewis et Jillian Rudes :

Ryan Claytor image.

Ryan Claytor est coordinateur de la mineure Comic Art and Graphic Novel et professeur assistant à la Michigan State University, où il enseigne les cours Comics Studio et a été le fer de lance du développement de la mineure interdisciplinaire Comics entre les départements d'art et d'anglais. En tant que dessinateur, Claytor a reçu six prix de la Small Press and Alternative Comics Expo et a été nommé deux fois au Ringo Comic Industry Award. Il est connu pour ses bandes dessinées non fictionnelles auto-publiées et primées, notamment sa série autobiographique And Then One Day, ainsi que pour son travail en collaboration sur Coin-Op Carnival : Electrifying Tales of Mechanical Contraptions et A Hunter's Tale (Récit d'un chasseur).


N. C. Christopher Couch image.

N. C. Christopher Couch est professeur (Ph.D. Columbia U), auteur, conservateur et éditeur chevronné de bandes dessinées et de romans graphiques. Il a notamment publié Jerry Robinson : Ambassador of Comics (Abrams ComicArts) et The Will Eisner Companion (avec Steve Weiner, DC Comics). À l'UMass Amherst, à l'Amherst College et à la School of Visual Arts, il donne des cours sur les bandes dessinées, les romans graphiques, la science-fiction, le cinéma et l'histoire de l'art amérindien. Il a organisé des expositions à , au Musée américain d'histoire naturelle, au Smith College Museum et à l'UMass. Il a été rédacteur en chef de Kitchen Sink Press et rédacteur en chef de CPM Manga.


Andréa Gilroy image.

Andréa Gilroy est la propriétaire de Books With Pictures Eugene, dans l'Oregon. Avant d'ouvrir sa boutique, Andréa a travaillé dans le milieu universitaire, obtenant son doctorat en littérature comparée à l'Université de l'Oregon en 2015 après avoir terminé une thèse examinant l'histoire de la bande dessinée et la façon dont les bandes dessinées représentent l'identité. Elle a travaillé comme enseignante de bande dessinée, notamment en tant que directrice intérimaire du programme d'études sur la bande dessinée et les dessins animés de l'Université de l'Oregon pour la période 2016-17. Elle a également siégé au conseil d'administration de l'International Comics Art Forum et a été conservatrice adjointe des deux premières expositions Marvel : A Universe of Superheroes . En 2020, elle s'est tournée vers la vente au détail, en construisant un espace qui utilise le pouvoir des bandes dessinées et la passion des fans pour construire une communauté.


Joseph Illidge image.

La carrière de Joseph Illidgedans la bande dessinée s'étend de l'éditeur révolutionnaire Milestone à la franchise Batman de DC Comics en passant par le magazine Heavy Metal. Il est l'auteur du tout nouveau roman graphique Harriet Tubman pour les élèves du secondaire chez HarperCollins, du roman graphique de fiction historique MPLS Sound sur Prince et la musique des années 80 chez Humanoids, et coauteur de la série de romans graphiques pour enfants Judge Kim and the Kids Court chez Simon & Schuster. Il est membre du conseil d'administration du Comic Book Legal Defense Fund.


Image de Mathias Lewis.

Mathias Lewis fait partie de l'industrie de la bande dessinée depuis plus de 25 ans, en tant que détaillant, journaliste, écrivain, flatteur et consultant en marketing direct. Il est propriétaire de Knowhere Games and Comics à San Marcos, en Californie.


Jillian Rudes image.

Jillian Rudes est la fondatrice de Manga in Libraries, une organisation qui fournit des listes de lecteurs de mangas et organise des webinaires, des ateliers et des tables rondes sur les mangas. En 2023, son livre Manga in Libraries : A Guide for Teen Librarians a été publié par l'American Library Association. Elle est actuellement bibliothécaire scolaire dans une école publique de la 6e à la 12e année à New York. Jillian enseigne un cours sur les mangas à la Graduate School of Library and Information Studies du Queens College et bénéficie actuellement d'une bourse de recherche de l'Institute of Museum and Library Services (IMLS), axée sur les adolescents BIPOC lecteurs de mangas.

Les juges sont choisis par le sous-comité des prix du Comic-Con, composé de membres du conseil d'administration, du personnel et de divers départements. Les juges sont sélectionnés pour représenter tous les aspects de l'industrie de la bande dessinée, y compris les créateurs, les détaillants, les universitaires/historiens et les journalistes. Un panel de juges distinct est chargé de l'évaluation du Eisner Hall of Fame.

Les juges sélectionneront les candidats qui figureront sur le bulletin de vote des Eisner Awards dans une trentaine de catégories. Les professionnels de l'industrie de la bande dessinée voteront ensuite pour les nominés et les résultats seront annoncés lors d'une cérémonie de remise des prix au Comic-Con en juillet.


Les Eisner Awards acceptent désormais les candidatures pour 2024

Le Comic-Con fixe la date limite au 15 mars

Comic-Con International (Comic-Con), le plus grand événement mondial consacré à la bande dessinée et aux arts populaires, a annoncé que les candidatures étaient acceptées pour être examinées par les juges des Will Eisner Comics Industry Awards 2024.

The tentative categories include best short story, best single issue/one-shot, best continuing series (at least two issues must have been published in 2023), best limited series (at least half of the series must have been published in 2023), best new series, best limited series, best publications for kids and teens, best anthology, best humor publication, best U.S. meilleure édition américaine d'un ouvrage international, meilleur album graphique - nouveau, meilleur album graphique - réimpression, meilleure œuvre basée sur la réalité, meilleurs mémoires, meilleure adaptation d'un autre média, meilleure bande dessinée numérique, meilleur webcomic, meilleure collection d'archives, meilleur écrivain, meilleur écrivain/artiste, meilleur crayonneur/encreur (individuel ou en équipe), meilleur peintre (art intérieur), meilleur lettrage, meilleur coloriage, meilleur artiste de couverture, meilleur livre ou périodique lié à la bande dessinée, meilleur travail universitaire ou d'érudition, et meilleure conception de publication. Les juges peuvent ajouter, supprimer ou combiner des catégories à leur discrétion.

Les éditeurs peuvent soumettre un maximum de cinq nominations par catégorie, et le même article ou la même personne peut être soumis dans plus d'une catégorie. Chaque maison d'édition, ligne ou filiale d'une maison d'édition peut soumettre son propre ensemble de candidatures. Les créateurs peuvent soumettre des ouvrages si leur éditeur n'est plus en activité ou s'il est peu probable qu'il participe au processus de nomination. Un seul exemplaire de chaque livre doit être soumis, même s'il est proposé dans plusieurs catégories. En outre, les fichiers PDF des ouvrages sont les bienvenus. La lettre d'accompagnement doit contenir la liste des ouvrages soumis et la catégorie dans laquelle ils sont proposés, ainsi que l'adresse postale et l'adresse électronique de la personne ou de l'entreprise qui soumet les ouvrages. (Des lignes directrices pour la préparation des lettres de soumission sont fournies avec le pdf téléchargeable de l'appel à soumission). Il n'y a pas de frais d'inscription.

Toutes les soumissions physiques doivent être envoyées à Jackie Estrada, Eisner Awards Administrator, Comic-Con, 4375 Jutland Drive, San Diego, CA 92117, avant la date limite du 15 mars. Aucune soumission ne doit être envoyée directement aux juges. Notez que cette adresse est nouvelle à partir de 2023.

Les catégories "meilleure bande dessinée numérique" et "meilleur webcomic" sont ouvertes à toute nouvelle œuvre de bande dessinée originale de longue durée produite par des professionnels et mise en ligne en 2023. Les "bandes dessinées numériques" sont des numéros complets de bandes dessinées ou de romans graphiques qui peuvent être consultés en ligne ou téléchargés. Les "webcomics" sont des histoires de bande dessinée qui sont présentées en série en ligne (quotidienne ou hebdomadaire, par exemple) et/ou qui utilisent des formats autres que la page de bande dessinée traditionnelle et tirent parti du fait d'être en ligne (horizontal, défilé, etc.). Les URL et toutes les informations d'accès nécessaires doivent être envoyées par courrier électronique à Jackie Estrada, administratrice des prix Eisner : jackie@comic-con.org.

Les nominations aux Eisner Awards seront annoncées en mai, et les professionnels de l'industrie de la bande dessinée, notamment les créateurs, les rédacteurs, les éditeurs, les distributeurs et les détaillants, pourront voter en ligne. Les résultats seront annoncés lors de la cérémonie de remise des prix au Comic-Con, le vendredi 26 juillet.

De plus amples informations sur les prix Eisner sont disponibles dans ce pdf téléchargeable.


Le Temple de la renommée des Will Eisner Comic Industry Awards fera l'objet d'une évaluation et d'une cérémonie distinctes

Les Will Eisner Comic Industry Awards auront 36 ans en 2024. Chaque année, un jury sélectionne les candidats dans plus de 30 catégories, puis les professionnels de l'industrie de la bande dessinée votent pour désigner les lauréats. Les trophées sont ensuite remis lors d'une cérémonie de remise des prix le vendredi soir du Comic-Con.

Pour la partie "Hall of Fame" des prix, le jury a évolué pour inclure non seulement des nominés soumis à un vote en ligne, mais aussi des intronisations automatiques sélectionnées par les juges. Il s'agit de personnes qui, selon les juges, ont apporté une contribution majeure au monde de la bande dessinée et de la narration graphique, mais qui ont peu de chances d'être choisies par les électeurs. Ces choix incluent des personnes des années pionnières de la bande dessinée ainsi que des créateurs qui ont été nominés à plusieurs reprises mais qui n'ont pas encore été intronisés.

Comme de plus en plus de créateurs sont éligibles au Panthéon (la première œuvre professionnelle significative de la personne doit avoir été publiée au moins 35 ans avant l'année de la remise des prix), les jurys ont ressenti ces dernières années le besoin d'augmenter le nombre d'intronisés. En 2022, il y avait 6 choix de juges et 6 intronisations élues. En 2023, il y avait 15 choix de juges et 4 intronisations élues.

Pour tenir compte de l'augmentation du nombre de lauréats en 2023, une cérémonie distincte du Temple de la renommée a été organisée le vendredi matin du Comic-Con. Cela a permis d'accorder plus d'attention à chaque personne intronisée et de raccourcir la cérémonie du vendredi soir pour les 32 autres catégories (45 minutes de moins qu'en 2022).

La tenue d'une cérémonie distincte a été bien accueillie et une cérémonie similaire est prévue pour le Comic-Con 2024. En outre, pour alléger la charge des juges des Eisner afin qu'ils puissent se concentrer sur les autres catégories, un jury distinct du Temple de la renommée a été mis en place. Ce jury est composé d'anciens juges des Eisner Awards dont l'expertise porte sur l'histoire de la bande dessinée. Leur tâche consiste à déterminer les lauréats choisis par les juges et les candidats soumis au vote, l'objectif étant de parvenir à ces décisions au début du mois de février. (L'appel à candidatures pour les Eisner Awards 2024 sera publié début janvier, et les juges pour 2024 seront annoncés à ce moment-là).

Les juges du Panthéon sont le Dr William Foster, Michael T. Gilbert, Karen Green, Alonso Nuñez, Jim Thompson et (sans lien de parenté) Maggie Thompson. Les coprésidents du jury sont Jim et Alonso. L'administratrice des prix Eisner est Jackie Estrada.

Les Eisner Awards, qui font partie de l'organisation de la San Diego Comic Convention, sont décernés chaque été pendant le Comic-Con.


2024 Will Eisner Comic Industry Hall of Fame Juges

William Foster

William H. Foster III est professeur d'anglais à la retraite au Naugatuck Valley Community College de Waterbury, CT. Collectionneur de bandes dessinées et chercheur de longue date, le professeur Foster a été commentateur expert pour CNN News et National Public Radio. Il a été consultant sur l'image historique des Noirs dans les bandes dessinées et les comics pour le Words and Pictures Museum of Fine Sequential Art à Northampton, MA. Il est l'auteur de deux recueils d'essais sur les Noirs dans les bandes dessinées : Looking for a Face Like Mine et Dreaming of a Face Like Ours. Il a été membre du jury des Eisner Awards en 2014.

Michael T. Gilbert

En 2023, Michael a fêté ses 50 ans de carrière dans la bande dessinée, écrivant et illustrant des personnages aussi divers que Superman, Batman, Dr. Strange, Donald Duck, Bob l'éponge et l'anti-héros de Michael Moorcock, Elric of Melnibone, spécialisé dans l'épée et la sorcellerie. Depuis 1983, le personnage emblématique de Michael est son intrépide chasseur de monstres, M. Monster. Au cours des 25 dernières années, Gilbert a également écrit une chronique sur l'histoire de la bande dessinée ("Mr. Monster's Comic Crypt") pour le magazine Alter Ego de Roy Thomas. En 2014, il a édité un livre rassemblant la série The Secret Files of Dr. Drew de Fiction House pour Dark Horse. Plus récemment, il a édité Tops, un livre de Fantagraphics réimprimant une série visionnaire et éphémère de l'âge d'or. Michael a reçu un Inkpot Award du Comic-Con en 2014. Il a été juge aux Eisner Awards en 1994.

Karen Green

Karen Green est conservatrice pour les bandes dessinées et les dessins animés à l'université de Columbia. Depuis 2005, elle a joué un rôle déterminant dans la constitution d'une collection et d'archives qui comprennent aujourd'hui les œuvres originales et les documents de Chris Claremont, Al Jaffee, Howard Cruse, Jerry Robinson, S. Clay Wilson, Wendy et Richard Pini, et Kitchen Sink Press, entre autres. Karen est très active et visible lors des conférences et conventions sur la bande dessinée, et elle a coproduit le documentaire She Makes Comics (2014). En 2017, Nick Sousanis a créé la bande dessinée en ligne "A Life in Comics : The Graphic Adventures of Karen Green" pour Columbia Magazine. Elle a été juge aux Eisner Awards en 2011.

Alonso Nuñez

Alonso Nuñez est le fondateur de Little Fish Comic Book Studio, une association éducative à but non lucratif axée sur les arts de la bande dessinée. Diplômé de la School of Visual Arts en 2009, il enseigne et défend la bande dessinée sous toutes ses formes depuis plus de dix ans. Il est président du San Diego Comic Fest. M. Alonso a été membre du jury des Eisner Awards en 2021.

Jim Thompson

Jim Thompson est un spécialiste indépendant de la bande dessinée, un collaborateur fréquent des Comic Arts Conferences au Comic-Con et au WonderCon, ainsi que d'autres conférences et conventions sur les médias de la culture populaire, et un collaborateur du fanzine de bande dessinée Alter Ego. De 1999 à 2016, il a été directeur de la faculté du programme hors site de l'université Duke à l'USC, où il a enseigné la théorie des genres à travers les bandes dessinées et les films, et a été le cofondateur de la conférence de premier cycle Genre Matters de Duke ainsi que du Comic Book Historian's Podcast. En 2022, il a créé le groupe Facebook A People's History of Comics pour les historiens, les chercheurs et les professionnels. Il a été membre du jury des Eisner Awards en 2021.

Maggie Thompson

Maggie Thompson se décrit elle-même comme une "intello de la culture pop primée et proche de la célébrité". Elle a commencé à collectionner les bandes dessinées à l'âge de 4 ans et à coéditer le fanzine pionnier Comic Art avec Don Thompson à l'âge de 18 ans. Elle a continué à collectionner, à écrire et à éditer au cours d'une carrière qui comprend 30 ans de Comics Buyer's Guide et une variété d'autres projets axés sur les bandes dessinées. Elle a notamment rédigé des index des réimpressions de Pogo par Fantagraphics et un article hebdomadaire pour la lettre d'information Scoop de Gemstone Publishing. Elle a été membre du jury des Eisner Awards en 2015 et a elle-même été intronisée au Eisner Hall of Fame en 2020.


DC Comics remporte le plus grand nombre de trophées aux Eisner Awards 2023

DC Comics peut se targuer d'avoir remporté six prix lors de la 35e édition des Will Eisner Comic Industry Awards, qui s'est tenue le 21 juillet au Hilton San Diego Bayfront. Batman a participé à quatre de ces prix : Meilleure nouvelle ("Finding Batman" de Kevin Conroy et J. Bone), Meilleur numéro unique(Batman : One Bad Day : The Riddler, de Tom King et Mitch Gerads), Meilleure série continue(Nightwing de Tom Taylor et Bruno Redondo), et Meilleur artiste de couverture (Redondo). En outre, Human Target (de Tom King et Greg Smallwood) a remporté les prix de la meilleure série limitée et du meilleur crayonneur/encreur.

Ducks de Kate Beaton (Meilleur mémoire graphique, Meilleur auteur/artiste ; Drawn & Quarterly), The Night Eaters Book 1 de Marjorie Liu et Sana Takeda (Meilleur album graphique-nouveau, Meilleur peintre/artiste multimédia ; Abrams ComicArts), et Parker : The Martini Edition (Best Graphic Album-Reprint, Best Publication Design ; IDW).

Parmi les intervenants de la soirée de gala figuraient les doubleurs Maurice LaMarche, Adam McArthur et Eric Bauza, le producteur du film Batman Michael Uslan, les acteurs David Dastmalchain, Felicia Day et Janeshia Adams-Ginyard, l' humoriste Stephen Glickman, les créateurs de bandes dessinées Mark Buckingham et Wendy et Richard Pini, les invités spéciaux du Comic-Con Keith Knight, Stephen Notley, John Semper et David F. Walker, ainsi que le lauréat du prix Clampett, Bill Morrison.

Le prix humanitaire Bob Clampett, remis par Ruth, la fille de Bob, a été décerné à Beth Accomando et Scott Dunbier. Le prix Russ Manning du nouvel arrivant prometteur a été décerné à l'artiste Zoe Thorogood; il a été remis par l'ancien assistant de Russ Manning, Bill Stout.

Le 17e prix annuel Bill Finger pour l'excellence dans l'écriture de bandes dessinées a été remis par Mark Evanier à deux lauréats : Barbara Friedlander et feu Sam Glanzman . Thomas, le fils de Sam, a accepté le prix en son nom. Maggie Thompson a présenté la vidéo spéciale In Memoriam saluant les membres de la famille du Comic-Con décédés au cours de l'année écoulée.

Le prix Will Eisner Spirit of Comics Retailer Award, décerné à un magasin qui a fait un travail remarquable pour soutenir l'art de la bande dessinée à la fois dans la communauté et dans l'ensemble de l'industrie, a été remis par Joe Ferrara à Cape & Cowl (Oakland, CA). Le propriétaire, Eitan Manhoff, a accepté le prix.

Le sponsor de l'afterparty était HarperAlley. Les sponsors principaux étaient Gentle Giant Studios, mycomicshop.com et Pan-Universal Galactic Worldwide. Les sponsors de soutien étaient Alternate Reality Comics (Las Vegas), Atlantis Fantasyworld (Santa Cruz, CA), Diamond Comics Distributors et Golden Apple Comic and Art Foundation.

Jackie Estrada, administratrice des Eisner Awards, a ouvert et clôturé la cérémonie. Les prix Eisner et la cérémonie sont financés par la San Diego Comic Convention.

Les lauréats des Will Eisner Comic Industry Awards 2023 !

Meilleure nouvelle
"Finding Batman" par Kevin Conroy et J. Bone dans DC Pride 2022 (DC)

Meilleur numéro unique
Batman : One Bad Day : The Riddler, par Tom King et Mitch Gerads (DC)

Meilleure série continue
Nightwing, par Tom Taylor et Bruno Redondo (DC)

Meilleure série limitée
The Human Target, par Tom King et Greg Smallwood (DC)

Meilleure nouvelle série
Public Domain, de Chip Zdarsky (Image) 

Meilleure publication pour les jeunes lecteurs (jusqu'à 8 ans)
The Pigeon Will Ride the Roller Coaster ! de Mo Willems (Union Square Kids)

Meilleure publication pour enfants (9-12 ans)
Frizzy, de Claribel A. Ortega et Rose Bousamra (First Second/Macmillan)

Meilleure publication pour les adolescents (13-17 ans)
Do a Powerbomb ! par Daniel Warren Johnson (Image)

Meilleure publication humoristique
Revenge of the Librarians, de Tom Gauld (Drawn & Quarterly) 

Meilleure anthologie
The Nib Magazine, édité par Matt Bors (Nib)

Meilleure œuvre basée sur la réalité
Flung Out of Space, de Grace Ellis et Hannah Templer (Abrams ComicArts)

Meilleur mémoire graphique
Ducks:Deux ans dans les sables bitumineux, par Kate Beaton (Drawn & Quarterly)

Meilleur album graphique - nouveau
The Night Eaters, Book 1 : She Eats the Night, de Marjorie Liu et Sana Takeda (Abrams ComicArts)

Meilleur album graphique-Reprint
Parker : The Martini Edition-Last Call, par Richard Stark, Darwyn Cooke, Ed Brubaker, et Sean Phillips (IDW)

Meilleure adaptation d'un autre média
Chivalry de Neil Gaiman, adapté par Colleen Doran (Dark Horse)

Meilleure édition américaine d'un ouvrage international
Blacksad : They All Fall Down Part 1, de Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido, traduction de Diana Schutz et Brandon Kander (Dark Horse

Meilleure édition américaine d'un ouvrage international - Asie
Le voyage de Shuna, de Hayao Miyazaki ; traduction d'Alex Dudok de Wit (First Second/Macmillan)

Meilleure collection d'archives/projet/bandes (au moins 20 ans)
Come Over Come Over, It's So Magic, and My Perfect Life, de Lynda Barry, édité par Peggy Burns (Drawn & Quarterly)

Meilleure collection/projet d'archives - Bandes dessinées (au moins 20 ans)
The Fantastic Worlds of Frank Frazetta, édité par Dian Hansen (TASCHEN)

Meilleur auteur
James Tynion IV, House of Slaughter, Something Is Killing the Children, Wynd (BOOM ! Studios) ; The Nice House on the Lake, The Sandman Universe : Nightmare Country (DC),The Closet, The Department of Truth (Image)

Meilleur auteur/artiste
Kate Beaton, Ducks : Deux ans dans les sables bitumineux (Drawn & Quarterly)

Meilleur dessinateur/encreur ou équipe dessinateur/encreur
Greg Smallwood, The Human Target (DC)

Meilleur peintre/artiste multimédia (art intérieur)
Sana Takeda, The Night Eaters : She Eats the Night (Abrams ComicArts) ; Monstress (Image)

Meilleur artiste de couverture (pour plusieurs couvertures)
Bruno Redondo, Nightwing (DC)

Meilleur coloriage
Jordie Bellaire, The Nice House on the Lake, Suicide Squad : Blaze (DC) ; Antman, Miracleman par Gaiman & Buckingham : L'âge d'argent (Marvel) 

Meilleur lettrage
Stan Sakai, Usagi Yojimbo (IDW)

Meilleur périodique/journalisme lié à la bande dessinée
MagazinePanelXPanel, édité par Hassan Otsmane-Elhaou et Tiffany Babb (panelxpanel.com)

Meilleur livre sur la bande dessinée
Charles M. Schulz : L'art et la vie du créateur des Peanuts en 100 objets, par Benjamin L. Clark et Nat Gertler (Musée Schulz)

Meilleur ouvrage universitaire/de recherche
The LGBTQ+ Comics Studies Reader : Critical Openings, Future Directions, édité par Alison Halsall et Jonathan Warren (University Press of Mississippi)

Meilleure conception de publication
Parker : The Martini Edition-Last Call, conçu par Sean Phillips (IDW)

Meilleur webcomic
Lore Olympus, de Rachel Smythe (WEBTOON)

Meilleure BD numérique
Barnstormers, de Scott Snyder et Tula Lotay (Comixology Originals)

Hall of Fame :
Choix du jury: Jerry Bails, Tony DeZuniga, Justin Green, Bill Griffith. Jay Jackson, Jeffrey Catherine Jones, Jack Katz, Aline Kominsky-Crumb, Win Mortimer, Diane Noomin, Gaspar Saladino, Kim Thompson, Garry Trudeau, Mort Walker, Tatjana Wood
Choix des votants: Brian Bolland, Anne Nocenti, Tim Sale, Diana Schutz 

Prix humanitaire Bob Clampett : Beth Accomando, Scott Dunbier

Prix Russ Manning du jeune espoir : Zoe Thorogood

Prix Bill Finger pour l'excellence dans l'écriture de bandes dessinées : Barbara Friedlander, Sam Glanzman

Annonce des nominations pour les Will Eisner Comic Industry Awards 2023

Image et DC ont le plus grand nombre de nominations

SAN DIEGO - Le Comic-Con est fier d'annoncer les nominations pour les Will Eisner Comic Industry Awards 2023. Les nominations concernent des œuvres publiées entre le 1er janvier et le 31 décembre 2022 et ont été choisies par un panel de juges.

Une fois de plus, les nominés de cette année, répartis dans 32 catégories, reflètent le large éventail de matériel publié aujourd'hui aux États-Unis dans le domaine de la bande dessinée et du roman graphique, représentant quelque 150 titres imprimés et en ligne de plus de 50 éditeurs, produits par des créateurs du monde entier.

Image et DC ont reçu le plus grand nombre de nominations : Image avec 20 (plus 6 partagées) et DC avec 11 (plus 5 partagées). Les nominations d'Image couvrent un large éventail de titres, avec des nominations multiples pour Clementine, The Department of Truth, It's Lonely at the Centre of the Earth, Killadelphia, Love Everlasting, Monstress et Rain. En tête des nominations chez DC, on trouve Human Target et Nightwing, avec 3 nominations chacun.

Fantagraphics a 9 nominations, y compris dans les catégories Archival Collection, avec 3 dans la catégorie Comic Strip et 2 dans la catégorie Comic Book.

Marvel Comics a reçu 9 nominations (plus 3 partagées), dont 2 dans les catégories Short Story, Single Issue et Continued Series. Dark Horse a reçu 9 nominations (plus 2 partagées), dont 2 pour Mazebook Dark Horse Direct Edition de Jeff Lemire (Meilleur album graphique, Meilleur design de publication).

Les autres éditeurs ayant reçu plusieurs nominations sont Abrams (7 plus 1 partagée), Drawn & Quarterly (6), Z2 (6), IDW (5), First Second (4 plus 1 partagée), Penn State University/Graphic Mundi (4), Ablaze (3 plus 1 partagée), Humanoids (3 plus 1 partagée), Andrews McMeel (3), TwoMorrows (3), VIZ Media (3), et BOOM ! (2 plus 1 partagée). Six entreprises ont reçu deux nominations chacune, et 33 autres entreprises ou personnes ont reçu une nomination chacune.

Les autres projets ayant reçu plus de deux nominations sont The Night Eaters : She Eats the Night, de Marjorie Liu et Sana Takeda (meilleur album graphique - nouveau, meilleur peintre/artiste multimédia, meilleur lettreur ; Abrams), et Joe Hill 's Rain de David M. Booher et Zoe Thorogood (meilleure adaptation d'un autre média, meilleur peintre/artiste multimédia, meilleur artiste de couverture ; Syzygy/Image). Plus de 20 titres ont obtenu deux nominations.

En ce qui concerne les créateurs, Zoe Thorogood arrive en tête avec 5 nominations : les 3 pour Rain plus 2 pour ses mémoires It's Lonely at the Centre of the Earth (Image), suivie de Tom King avec 4 (Best Writer, Best Single Issue : Batman : One Bad Day : The Riddler; DC ; Meilleure nouvelle série : Love Everlasting, Image ; et Meilleure série limitée : The Human Target, DC). Six créateurs ont reçu trois nominations. Il s'agit de Sean Phillips (meilleur crayon/encreur, et 2 pour Parker : The Martini Edition, IDW), Bruno Redondo (meilleur crayon/encreur, meilleur artiste de couverture, et meilleure série continue pour Nightwing, DC), Mark Russell (meilleur scénariste, meilleure série limitée pour Superman : Space Age, DC ; et Meilleure nouvelle série pour Traveling to Mars, Ablaze), Sana Takeda (Meilleur peintre/artiste multimédia, Meilleur artiste de couverture, Meilleur nouvel album graphique pour Night Eaters, Abrams), James Tynion IV (Meilleur scénariste, Meilleure série continue pour The Department of Truth, Image ; et Meilleure série limitée pour The Nice House on the Lake, DC), et Chip Zdarsky (Meilleur scénariste, Meilleure série continue pour Daredevil, Marvel ; Meilleure nouvelle série pour Public Domain, Image). Treize autres créateurs ont reçu deux nominations.

Nommés en l'honneur du célèbre créateur de bandes dessinées Will Eisner, les prix célèbrent leur 35e année d'existence et mettent en lumière les meilleures publications et créateurs de bandes dessinées et de romans graphiques. Le jury des Eisner Awards 2023 est composé de Moni Barrette, bibliothécaire, Peter Jones, éducateur et collectionneur, Jen King, détaillante, Sean Kleefeld, journaliste, A. David Lewis, universitaire et créateur de bandes dessinées, et TJ Shevlin, professeur et conservateur de bandes dessinées.

Le vote pour les prix est organisé en ligne selon un processus en deux étapes. Dans un premier temps, les candidats doivent s'inscrire à l'adresse suivante https://https://form.jotform.com/230927489799177. Après avoir rempli le formulaire, les électeurs éligibles seront invités à se rendre sur le bulletin de vote et à voter. Ceux qui se sont déjà inscrits seront automatiquement invités à remplir le nouveau bulletin de vote. Tous les professionnels de l'industrie de la bande dessinée peuvent voter. La date limite de vote est fixée au 9 juin. Les nouveaux électeurs doivent s'être inscrits avant le 2 juin pour être invités à voter. Les questions concernant le processus de vote peuvent être envoyées à l'administrateur des Eisner Awards, Jackie Estrada, à l'adresse suivante jackie@comic-con.org

Les trophées des Eisner Awards seront remis lors d'une cérémonie de gala qui se tiendra à l'hôtel Hilton Bayfront de San Diego pendant le Comic-Con, dans la soirée du 21 juillet.

Les Eisner Awards sont décernés sous les auspices de la San Diego Comic Convention, une société californienne à but non lucratif et d'utilité publique, organisée à des fins caritatives et destinée à sensibiliser le grand public et à lui faire apprécier les bandes dessinées et les formes d'art populaire connexes, y compris les organisations éducatives à but non lucratif destinées à sensibiliser le public et à lui faire apprécier les bandes dessinées et les formes d'art populaire connexes, principalement par la présentation de conventions et d'événements qui célèbrent les contributions historiques et actuelles des bandes dessinées à l'art et à la culture.

Nominations aux Eisner Awards 2023
Meilleure nouvelle
  • "The Beekeeper's Due", par Jimmy Stamp et Débora Santos, dans Scott Snyder Presents : Tales from the Cloakroom (Cloakroom Comics)
  • "Finding Batman" par Kevin Conroy et J. Bone dans DC Pride 2022 (DC)
  • "Le premier jour de l'année, il y a eu un grand nombre d'événements dans le monde entier, et il y a eu un grand nombre d'événements dans le monde entier : Black, White & Blood #4 (Marvel)
  • "Silent All These Years", par Margaret Atwood et David Mack, dans Tori Amos : Little Earthquakes (Z2)
  • "You Get It", par Jonathan Hickman et Marco Checchetto, dans Amazing Fantasy #1000 (Marvel)

Meilleur numéro unique
  • Batman : One Bad Day : The Riddler, par Tom King et Mitch Gerads (DC)
  • Mary Jane & Black Cat Beyond, par Jed Mackay et C. F. Villa (Marvel)
  • Moon Knight : Black, White, and Blood #3, édité par Tom Brevoort (Marvel)
  • Star Trek #400, édité par Heather Antos (IDW)
  • A Vicious Circle Book 1, de Mattson Tomlin et Lee Bermejo (BOOM ! Studios)

Meilleure série continue
  • Daredevil, de Chip Zdarsky, Marco Checchetto et Rafael de Latorre (Marvel)
  • The Department of Truth, par James Tynion IV et Martin Simmonds (Image)
  • Killadelphia, de Rodney Barnes et Jason Shawn Alexander (Image)
  • The Nice House on the Lake, de James Tynion IV et Alvaro Martinez Bueno (DC)
  • Nightwing, par Tom Taylor et Bruno Redondo (DC)
  • She-Hulk, par Rainbow Rowell, Rogê Antônio, Luca Maresca et Takeshi Miyazawa (Marvel)

Meilleure série limitée
  • Animal Castle, de Xavier Dorison et Felix Delep, traduction d'Ivanka Hahnenberger (Ablaze)
  • Batman : One Bad Day, édité par Dave Wielgosz et Jessica Berbey (DC)
  • The Human Target, par Tom King et Greg Smallwood (DC)
  • Miracleman par Gaiman & Buckingham : L'âge d'argent, par Neil Gaiman et Mark Buckingham (Marvel)
  • Superman : Space Age, par Mark Russell, Michael Allred, et Laura Allred (DC)

Meilleure nouvelle série
  • The Atonement Bell, de Jim Ousley et Tyler B. Ruff (Red 5)
  • Love Everlasting, de Tom King et Elsa Charretier (Image)
  • Domaine public, par Chip Zdarsky (Image)
  • Star Trek, par Collin Kelly, Jackson Lanzing et Ramon Rosanas (IDW)
  • Voyager vers Mars, par Mark Russell et Roberto Meli (Ablaze)

Meilleure publication pour les jeunes lecteurs (jusqu'à 8 ans)
  • Sous les arbres : Un bel été, par Dav (Magnetic Press)
  • Fox + Chick : Up and Down : and Other Stories, de Sergio Ruzzier (Chronicle Books)
  • Grumpy Monkey Who Threw That ? par Suzanne Lang et Max Lang (Random House Studio)
  • Hé, Bruce ! Un livre interactif, de Ryan Higgins (Disney/Hyperion)
  • Le pigeon va monter sur les montagnes russes ! par Mo Willems (Union Square Kids)

Meilleure publication pour les enfants (9-12 ans)
  • Adventuregame Comics : Leviathan, par Jason Shiga (Amulet/Abrams)
  • Frizzy, de Claribel A. Ortega et Rose Bousamra (First Second/Macmillan)
  • Isla To Island, d'Alexis Castellanos (Atheneum/Simon & Schuster)
  • Little Monarchs, de Jonathan Case (Margaret Ferguson Books/Holiday House)
  • Swim Team, de Johnnie Christmas (HarperAlley)

Meilleure publication pour les adolescents (13-17 ans)
  • Chef's Kiss, de Jarrett Melendez et Danica Brine (Oni)
  • Clementine Book One, de Tillie Walden (Image Skybound)
  • Do A Powerbomb ! par Daniel Warren Johnson (Image)
  • Heartstopper Volume 4, par Alice Oseman (Scholastic Graphix)
  • Wash Day Diaries, de Jamila Rowser et Robyn Smith (Chronicle Books)

Meilleure publication humoristique
  • Cryptid Club, de Sarah Andersen (Andrews McMeel)
  • I Hate This Place, par Kyle Starks et Artyom Topilin (Image Skybound)
  • Killer Queens, de David Booher et Claudia Balboni (Dark Horse)
  • M. Lovenstein présente : Failure, de J. L. Westover (Image Skybound)
  • La revanche des bibliothécaires, par Tom Gauld (Drawn & Quarterly)

Meilleure anthologie
  • Creepshow, édité par Alex Antone et Jon Moisan (Image Skybound)
  • The Illustrated Al : Les chansons de "Weird Al" Yankovic, édité par Josh Bernstein (Z2)
  • The Nib Magazine, édité par Matt Bors (Nib)
  • Sensoriel : Life on the Spectrum, édité par Bex Ollerton (Andrews McMeel)
  • Tori Amos : Little Earthquakes, The Graphic Album, édité par Rantz Hoseley (Z2)

Meilleure œuvre basée sur la réalité
  • Alfred Hitchcock : Le maître du suspense, de Noël Simsolo et Dominique Hé, traduction de Montana Kane (NBM)
  • Alice Guy : Première dame du cinéma, par José-Louis Bocquet et Catel Muller, traduction par Edward Gauvin (SelfMadeHero)
  • Mais je vis : Three Stories of Child Survivors of the Holocaust, édité par Charlotte Schallié (University of Toronto Press)
  • Flung Out of Space, de Grace Ellis et Hannah Templer (Abrams ComicArts)
  • Blessures invisibles : Graphic Journalism, par Jess Ruliffson (Fantagraphics)
  • Pinball : Une histoire graphique du ballon d'argent, par Jon Chad (First Second/Macmillan)

Meilleur mémoire graphique
  • Down to the Bone : A Leukemia Story, de Catherine Pioli, traduit par J. T. Mahany (Graphic Mundi/Penn State University Press)
  • Ducks : Deux ans dans les sables bitumineux, par Kate Beaton (Drawn & Quarterly)
  • On se sent seul au centre de la Terre : An Auto-Bio-Graphic-Novel, par Zoe Thorogood (Image)
  • So Much for Love : How I Survived a Toxic Relationship, de Sophie Lambda, traduction de Montana Kane (First Second/Macmillan)
  • Welcome to St. Hell : My Trans Teen Misadventure, par Lewis Hancox (Scholastic Graphix)

Meilleur album graphique - Nouveau
  • Le livre de Niall, de Barry Jones (Ellie & Beatty)
  • Crushing, de Sophie Burrows (Algonquin Young Readers)
  • The Night Eaters, Book 1 : She Eats the Night, de Marjorie Liu et Sana Takeda (Abrams ComicArts)
  • Ultrasound, par Conor Stechschulte (Fantagraphics)

Meilleur album graphique
  • Days of Sand, d'Aimée de Jongh, traduction de Christopher Bradley (SelfMadeHero)
  • Geneviève Castrée : Complete Works, de Geneviève Castrée, traduction de Phil Elverum et Aleshia Jensen (Drawn & Quarterly)
  • Mazebook Dark Horse Direct Edition, par Jeff Lemire (Dark Horse)
  • Une belle journée de printemps, par Jim Woodring (Fantagraphics)
  • Parker : The Martini Edition-Last Call, par Richard Stark, Darwyn Cooke, Ed Brubaker et Sean Phillips (IDW)
  • Super Spy Deluxe Edition, par Matt Kindt (Dark Horse)

Meilleure adaptation d'un autre média
  • Chivalry de Neil Gaiman, adapté par Colleen Doran (Dark Horse)
  • Rain de Joe Hill, adapté par David M. Booher et Zoe Thorogood (Syzygy/Image)
  • Ten Days in a Madhouse, de Nellie Bly, adapté par Brad Ricca et Courtney Sieh (Gallery 13/Simon $ Schuster)
  • Tori Amos : Little Earthquakes, The Graphic Album, édité par Rantz Hoseley (Z2)
  • Une visite à Moscou par le rabbin Rafael Grossman, adapté par Anna Olswanger et Yevgenia Nayberg (Turner)

Meilleure édition américaine d'un ouvrage international
  • Always Never, de Jordi Lafebre, traduction de Montana Kane (Dark Horse)
  • Blacksad : They All Fall Down Part 1, de Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido, traduction de Diana Schutz et Brandon Kander (Dark Horse)
  • Down to the Bone : A Leukemia Story, de Catherine Pioli, traduction de J. T. Mahany (Graphic Mundi/Penn State University Press)
  • The Pass, d'Espé, traduction de J.T. Mahany (Graphic Mundi/Penn State University Press)
  • Tiki : A Very Ruff Year, de David Azencot et Fred Leclerc, traduction de Nanette McGuinness (Life Drawn/Humanoids)

Meilleure édition américaine d'International Material-Asia
  • Black Paradox, de Junji Ito, traduction de Jocelyne Allen (VIZ Media)
  • The Hellbound vol. 1-2, de Yeon Sang-ho et Choi Gyu-seok, traduction de Danny Lim (Dark Horse)
  • Look Back, de Tatsuki Fujimoto, traduction d'Amanda Haley (VIZ Media)
  • PTSD Radio vol. 1, de Masaaki Nakayama, traduction d'Adam Hirsch (Kodansha)
  • Le voyage de Shuna, de Hayao Miyazaki ; traduction d'Alex Dudok de Wit (First Second/Macmillan)
  • Talk to My Back, de Yamada Murasaki, traduction de Ryan Holmberg (Drawn & Quarterly)

Meilleure collection/projet d'archives - bandes (au moins 20 ans)
  • Bungleton Green and the Mystic Commandos, par Jay Jackson (New York Review Comics)
  • Come Over Come Over, It's So Magic, et My Perfect Life, de Lynda Barry, édité par Peggy Burns (Drawn & Quarterly)
  • La bibliothèque de George Herriman : Krazy & Ignatz 1922-1924, par George Herriman, édité par J. Michael Catron (Fantagraphics)
  • Macanudo : Welcome to Elsewhere, par Liniers, édité par Gary Groth (Fantagraphics)
  • Pogo The Complete Syndicated Comic Strips : Volume 8 : Hijinks from the Horn of Plenty, par Walt Kelly, édité par Mark Evanier et Eric Reynolds (Fantagraphics)

Meilleure collection/projet d'archives - Bandes dessinées (au moins 20 ans)
  • Le Deluxe Gimenez : The Fourth Power & The Starr Conspiracy, par Juan Gimenez, édité par Alex Donoghue et Bruno Lecigne (Humanoïdes)
  • The Fantastic Worlds of Frank Frazetta, édité par Dian Hansen (TASCHEN)
  • La maison pour rester ! The Complete Ray Bradbury EC Stories, de Ray Bradbury et divers ; édité par J. Michael Catron (Fantagraphics)
  • Les Simpson Treehouse of Horror Ominous Omnibus 1 (Abrams ComicArts)
  • L'Oncle Scrooge de Walt Disney : The Diamond Jubilee Collection, par Carl Barks ; édité par David Gerstein (Fantagraphics)

Meilleur écrivain
  • Grace Ellis, Flung Out of Space (Abrams ComicArts)
  • Tom King, Batman : Killing Time, Batman : One Bad Day, Gotham City : Year One, The Human Target, Supergirl : Woman of Tomorrow (DC) ; Love Everlasting (Image)
  • Mark Russell, Traveling to Mars (Ablaze), One-Star Squadron, Superman : Space Age (DC) ; The Incal : Psychoverse (Humanoïdes)
  • James Tynion IV, House of Slaughter, Something Is Killing the Children, Wynd (BOOM ! Studios) ; The Nice House on the Lake, The Sandman Universe : Nightmare Country (DC), The Closet, The Department of Truth (Image)
  • Chip Zdarsky, Stillwater (Image Skybound) ; Daredevil (Marvel)

Meilleur auteur/artiste
  • Sarah Andersen, Cryptid Club (Andrews McMeel)
  • Kate Beaton, Ducks : Deux ans dans les sables bitumineux (Drawn & Quarterly)
  • Espé, The Pass (Graphic Mundi/Penn State University)
  • Junji Ito, Black Paradox, The Liminal Zone (VIZ Media)
  • Zoe Thorogood, It's Lonely at the Centre of the Earth (Image)

Meilleur crayon/encreur ou équipe crayon/encreur
  • Jason Shawn Alexander, Killadelphia, Nita Hawes' Nightmare Blog (Image)
  • Alvaro Martínez Bueno, La belle maison sur le lac (DC)
  • Sean Phillips, Follow Me Down, The Ghost in You (Image)
  • Bruno Redondo, Nightwing (DC)
  • Greg Smallwood, La cible humaine (DC)

Meilleur peintre/artiste multimédia (art intérieur)
  • Lee Bermejo, Un cercle vicieux (BOOM ! Studios)
  • Felix Delep, Château des animaux (Ablaze)
  • Daria Schmitt, Les rêves monstrueux de M. Providence (Europe Comics)
  • Sana Takeda, The Night Eaters : She Eats the Night (Abrams ComicArts) ; Monstress (Image)
  • Zoe Thorogood, Rain (Syzygy/Image)

Meilleur artiste de couverture (pour plusieurs couvertures)
  • Jen Bartel, She-Hulk (Marvel)
  • Bruno Redondo, Nightwing (DC)
  • Alex Ross, Astro City : That Was Then . . . (Image) ; Fantastic Four, Black Panther (Marvel)
  • Sana Takeda, Monstress (Image)
  • Zoe Thorogood, Joe Hill's Rain (Syzygy/Image)

Meilleur coloriage
  • Jordie Bellaire, The Nice House on the Lake, Suicide Squad : Blaze (DC) ; Antman, Miracleman par Gaiman & Buckingham : L'âge d'argent (Marvel)
  • Jean-Francois Beaulieu, I Hate Fairyland 2022, Twig (Image)
  • Dave McCaig, The Incal : Psychoverse (Humanoïdes)
  • Jacob Phillips, Follow Me Down, The Ghost in You, That Texas Blood (Image)
  • Alex Ross et Josh Johnson, Les Quatre Fantastiques : Full Circle (Abrams ComicArts)
  • Diana Sousa, rôle critique : Vox Machina Origins ; The Mighty Nein Origins : Yasha Nydoorin ; The Mighty Nein Origins : Fjord Stone ; The Mighty Nein Origins : Caleb Widogast (Dark Horse)

Meilleur lettrage
  • Pat Brosseau, Batman : The Knight, Wonder Woman : The Villainy of Our Fears (DC) : Creepshow, Dark Ride, I Hate This Place, Skybound Presents : Afterschool (Image Skybound)
  • Chris Dickey, The Night Eaters : She Eats the Night (Abrams ComicArts)
  • Todd Klein, Chivalry (Dark Horse) ; Fables (DC) ; Miracleman par Gaiman & Buckingham : L'âge d'argent (Marvel)
  • Nate Piekos, Black Hammer Reborn, Minor Threats, Shaolin Cowboy, Stranger Things : Kamchatka (Dark Horse), I Hate Fairyland, Twig (Image)
  • Stan Sakai, Usagi Yojimbo (IDW)

Meilleur périodique/journalisme lié à la bande dessinée
  • Alter Ego, édité par Roy Thomas (TwoMorrows)
  • Comic Book Creator, édité par Jon B. Cooke (TwoMorrows)
  • The Comics Journal #308, édité par Gary Groth, Kristy Valenti, et Rachel Miller (Fantagraphics)
  • PanelXPanel magazine, édité par Hassan Otsmane-Elhaou et Tiffany Babb (panelxpanel.com)
  • Rob Salkowitz, Forbes, ICv2, Publishers Weekly

Meilleur livre sur la bande dessinée
  • The Art of the News : Comics Journalism, édité par Katherine Kelp-Stebbins et Ben Saunders (Oregon State University Press)
  • Charles M. Schulz : L'art et la vie du créateur des Peanuts en 100 objets, par Benjamin L. Clark et Nat Gertler (Musée Schulz)
  • The Charlton Companion, par Jon B. Cooke (TwoMorrows)
  • Gladys Parker : Une vie en bande dessinée, une passion pour la mode, par Trina Robbins (Hermes Press)
  • Résurrection : Comics in Post-Soviet Russia, par José Alaniz (Ohio State University Press)

Meilleur travail académique/scolaire
  • Bandits, marginaux et super-héros : la blancheur et ses frontières dans les bandes dessinées et les romans graphiques américains, par Josef Benson et Doug Singsen (University Press of Mississippi).
  • Graphic Medicine, édité par Erin La Cour et Anna Poletti (University of Hawai'i' Press)
  • How Comics Travel : Publication, Translation, Radical Literacies, par Katherine Kelp-Stebbins (Ohio State University Press)
  • The LGBTQ+ Comics Studies Reader : Critical Openings, Future Directions, édité par Alison Halsall et Jonathan Warren (University Press of Mississippi).
  • Enseigner avec des bandes dessinées et des romans graphiques. Par Tim Smyth (Routledge)

Meilleure conception de publication
  • A Frog in the Fall (et plus tard), conçu par Linnea Sterte, Olle Forsslöf et Patrick Crotty (PEOW)
  • Joan Jett & the Blackhearts 40X40 : Bad Reputation/I Love Rock-n-Roll, conçu par Josh Bernstein et Jason Ullmeyer (Z2)
  • Mazebook Dark Horse Direct Edition, dessiné par Tom Muller (Dark Horse)
  • Parker : The Martini Edition-Last Call, dessiné par Sean Phillips (IDW)
  • Tori Amos : Little Earthquakes, The Graphic Album, conçu par Lauryn Ipsum (Z2)

Meilleur webcomic

Meilleure bande dessinée numérique
  • Toutes les princesses meurent avant l'aube, de Quentin Zuttion, traduction de M. B. Valente (Europe Comics)
  • Barnstormers, par Scott Snyder et Tula Lotay (Comixology Originals)
  • Behind the Curtain, de Sara del Giudice, traduction de M. B. Valente (Europe Comics)
  • Ripple Effects, par Jordan Hart, Bruno Chiroleu, Justin Harder et Shane Kadlecik (Fanbase Press)
  • Soixante ans en hiver, d'Ingrid Chabbert et Aimée de Jongh, traduction de Matt Madden (Europe Comics)

Les juges choisissent 15 personnes pour le Temple de la renommée Eisner 2023

Les électeurs choisiront 4 autres personnes à introniser

SAN DIEGO - La San Diego Comic Convention (Comic-Con) a annoncé que les juges des Eisner Awards ont sélectionné 15 personnes qui seront automatiquement intronisées au Will Eisner Comic Awards Hall of Fame pour 2023. Parmi ces personnes intronisées figurent 11 pionniers de la bande dessinée décédés et 4 créateurs vivants. Les grands noms décédés sont : Jerry Bails, Tony DeZuniga, Justin Green, Jay Jackson, Jeffrey Catherine Jones, Aline Kominsky-Crumb, Win Mortimer, Diane Noomin, Gaspar Saladino, Kim Thompson et Mort Walker. Les choix vivants des juges sont Bill Griffith, Jack Katz, Garry Trudeau et Tatjana Wood.

Les juges ont également sélectionné 16 candidats parmi lesquels les électeurs choisiront 4 personnes qui seront intronisées au Temple de la renommée cet été. Ces nominés sont Gus Arriola, Brian Bolland, Gerry Conway, Edwina Dumm, Mark Evanier, Creig Flessel, Bob Fujitani, Warren Kremer, Todd McFarlane, Keiji Nakazawa, Ann Nocenti, Paul Norris, Bud Plant, Tim Sale, Diana Schutz et Phil Seuling. De plus amples informations sur les personnes intronisées et les nominés sont disponibles ci-dessous.

Le vote pour le Temple de la renommée se fait en ligne. Une procédure de vote en deux étapes a été mise en place pour renforcer la sécurité. Dans un premier temps, les électeurs potentiels doivent déposer leur candidature à l'adresse suivante https://form.jotform.com/230927489799177 . Après avoir rempli un formulaire, les électeurs éligibles seront invités à se rendre sur le site pour voter. Les personnes qui ont été autorisées à voter en 2022 recevront une invitation à participer et n'auront pas besoin de se réinscrire. Les personnes autorisées à voter sont les créateurs de bandes dessinées, de romans graphiques et de webcomics (auteurs, artistes, dessinateurs, crayonneurs, encreurs, lettreurs, coloristes), les éditeurs et rédacteurs de bandes dessinées et de romans graphiques, les historiens et éducateurs spécialisés dans la bande dessinée, les bibliothécaires spécialisés dans les romans graphiques, ainsi que les propriétaires et gérants de magasins de vente au détail de bandes dessinées. La date limite de vote est fixée au 28 avril. Les électeurs doivent s'être inscrits avant le 18 avril pour être invités à voter. Les questions concernant le processus de vote doivent être envoyées à l'administrateur des Eisner Awards, Jackie Estrada, à l'adresse suivante jackie@comic-con.org

Le jury des Eisner Awards 2023 est composé de la bibliothécaire Moni Barrett, de l'éducateur/collectionneur Peter Jones, de la détaillante Jen King, du journaliste Sean Kleefeld, de l'universitaire/créateur de bandes dessinées A. David Lewis et de l'instructeur/conservateur TJ Shevlin.

Les trophées du Temple de la renommée Eisner seront présentés lors d'un programme spécial au cours du Comic-Con, dans la matinée du 21 juillet. Il s'agit d'un changement par rapport aux années précédentes, où le Temple de la renommée faisait partie de la cérémonie des Eisner Awards du vendredi soir. Cette année, les lauréats du Temple de la renommée auront leur propre coup de projecteur dans la journée, ce qui permettra à un plus grand nombre de fans d'y assister.


2023 Choix du jury du Panthéon Eisner

Ces personnes seront automatiquement intronisées au Temple de la renommée.

Intronisés décédés :

Jerry Bails (1933-2006)
Connu comme le "père du fanatisme de la bande dessinée", Jerry Bails a été l'un des premiers à considérer la bande dessinée comme un sujet digne d'une étude académique, et il a été l'un des principaux artisans de la création du fanatisme de la bande dessinée dans les années 1960. Il est l'éditeur fondateur des fanzines Alter-Ego, The Comicollector et On the Drawing Board, le précurseur du magazine d'information The Comic Reader, conçu pour présenter les dernières nouveautés en matière de bandes dessinées. Il est ensuite à l'origine de la création de l'Academy of Comic-Book Fans and Collectors (Académie des amateurs et collectionneurs de bandes dessinées). Une autre contribution importante est son Who's Who of American Comic Books, publié en quatre volumes entre 1973 et 1976.

Tony DeZuniga (1932-2012)
Tony DeZuniga a été le premier dessinateur de bandes dessinées philippin dont les œuvres ont été acceptées par les éditeurs américains. Il a joué un rôle déterminant dans le recrutement de nombreux autres dessinateurs philippins pour l'industrie de la bande dessinée aux États-Unis au début des années 1970. Il est surtout connu pour avoir co-créé Jonah Hex et Black Orchid. DeZuniga a partagé son temps entre DC et Marvel, dessinant non seulement Jonah Hex et Conan, mais aussi de nombreux autres personnages célèbres, dont Doc Savage, Thor, The X-Men, Swamp Thing, Batman, Dracula, Iron Man, Doctor Strange, Red Sonja, The Punisher et Spider-Man.

Justin Green (1945-2022)
Justin Green est surtout connu pour le titre underground de 1972 Binky Brown Meets the Holy Virgin Mary. Cette bande dessinée autobiographique décrit la lutte de Green contre une forme de trouble obsessionnel-compulsif appelée scrupulosité, dans le cadre de son enfance catholique dans le Chicago des années 1950. La représentation graphique intense de tourments personnels n'était jamais apparue sous forme de bande dessinée auparavant, et elle a eu un effet profond sur d'autres dessinateurs et sur l'orientation future de la bande dessinée en tant que littérature. Ce pionnier de la bande dessinée underground a également contribué à des titres tels que Bijou Funnies, Insect Fear, Arcade, Young Lust et Sniffy Comics. Dans les années 1990, Green a concentré son attention sur une série de biographies visuelles pour Pulse !, le magazine interne de Tower Records. Cette série a duré dix ans et a été publiée plus tard sous le titre Musical Legends.

Jay Jackson (1905-1954)
Jay Paul Jackson était un artiste afro-américain qui a travaillé pendant de nombreuses années pour le Chicago Defender, en plus d'illustrer des magazines de science-fiction tels que Amazing Stories et Fantastic Adventures. Jackson a présenté au monde le premier super-héros noir le 6 janvier 1945, dans "la bande dessinée noire la plus ancienne et la plus longtemps diffusée en continu", Bungleton Green, dans le Chicago Defender. Bungleton Green, le nom du personnage et de la bande, est devenu l'incarnation littérale de l'idéal noir, un homme qui, à tous égards, est égal, voire supérieur, aux Blancs dont Jackson n'a cessé de combattre l'oppression implacable.

Jeffrey Catherine Jones (1944-2011)
Jeff Jones commence à créer des bandes dessinées en 1964. Alors qu'il fréquente le Georgia State College, Jones rencontre une autre étudiante, Mary Louise Alexander, qu'elle épouse en 1966. Après avoir obtenu son diplôme, le couple s'installe à New York, mais se sépare au début des années 1970 (la scénariste et éditrice Louise Jones Simonson a été intronisée au Eisner Hall of Fame en 2020). À New York, Jones trouve du travail en dessinant pour King Comics, Gold Key, Creepy, Eerie et Vampirella, ainsi que pour Witzend de Wally Wood. Au début des années 1970, lorsque le National Lampoon a commencé à être publié, Jones y a dessiné une bande intitulée Idyl. De 1975 à 1979, Jones partage son espace de travail avec Bernie Wrightson, Barry Windsor-Smith et Michael Wm Kaluta, collectivement appelé The Studio. Au début des années 1980, Jones a une bande récurrente dans Heavy Metal intitulée I'm Age. À la fin des années 1990, Jones commence à prendre des hormones féminines et subit une opération chirurgicale de réattribution sexuelle. Elle est décédée en mai 2011.

Aline Kominsky-Crumb (1948-2022)
Kominsky-Crumb est née Aline Goldsmith en 1948, à Long Island, New York. En 1971, elle s'installe à San Francisco et rejoint le collectif exclusivement féminin qui a fondé Wimmen's Comix, et contribue aux premiers numéros de l'anthologie. En 1975, elle quitte Wimmen's Comix et, avec une ancienne collaboratrice, Diane Noomin, lance Twisted Sisters, qui donnera naissance à une anthologie et à une série limitée reprenant les travaux de nombreuses collaboratrices de Wimmen's Comix. Kominisky a épousé Robert Crumb en 1978, quelques années après que le couple a commencé à co-créer la bande dessinée Dirty Laundry, sur leur vie commune. Aline dessine son propre personnage, "the Bunch", qui sera plus tard rassemblé dans Love That Bunch. En 1981, elle prend les rênes de l'anthologie Weirdo de Crumb et reste rédactrice en chef de la série jusqu'à sa conclusion en 1993. En 1990, les Crumb s'installent dans un petit village du sud de la France, où ils continuent à collaborer. Les mémoires d'Aline, Need More Love, publiés en 2007, lui ont valu les éloges de la critique.

Win Mortimer (1919-1998)
L'artiste canadien James Winslow Mortimer a commencé à travailler pour DC Comics en 1945 et est rapidement devenu un artiste de couverture pour les bandes dessinées mettant en scène Superman, Superboy et Batman. Il succède à Wayne Boring pour la bande dessinée Superman en 1949, qu'il quitte en 1956 pour créer la bande dessinée d'aventure David Crane pour le Prentice-Hall Syndicate. Au cours de la même période, Mortimer retourne chez DC et travaille sur une grande variété de bandes dessinées, allant de titres humoristiques tels que Swing with Scooter à des bandes de super-héros mettant en scène la Legion of Super-Heroes et Supergirl. Avec le scénariste Arnold Drake, il a co-créé Stanley and His Monster en 1965. Au début des années 1970, il travaille en free-lance pour d'autres éditeurs. Chez Marvel, il dessine pratiquement toutes les histoires de la bande dessinée pour enfants Spidey Super Stories (1974-1982), ainsi que la courte série Night Nurse. Chez Gold Key Comics, Mortimer a notamment dessiné Boris Karloff Tales of Mystery, The Twilight Zone et Battle Of The Planets.

Diane Noomin (1947-2022)
Diane Noomin (mariée au dessinateur Bill Griffith), pionnière de la bande dessinée underground, est surtout connue pour son personnage Didi Glitz et pour avoir édité la série d'anthologie révolutionnaire Twisted Sisters. La carrière de Noomin dans la bande dessinée a commencé au début des années 1970 et elle est apparue dans Wimmen's Comix, Young Lust, Arcade, Titters, Weirdo et bien d'autres. DiDi est apparu pour la première fois dans une histoire intitulée "Restless Reverie" dans Short Order Comix #2 (Family Fun, 1974). Noomin a déclaré qu'elle utilisait DiDi comme bouclier pour aborder des sujets qui, plus tard, étaient de plus en plus autobiographiques. Plus récemment, Noomin a édité l'anthologie Drawing Power : Women's Stories of Sexual Violence, Harassment, and Survival (Abrams ComicArts, 2019), qui a été inspirée par le mouvement mondial #MeToo. L'ouvrage a remporté le prix Eisner 2020 de la meilleure anthologie.

Gaspar Saladino (1927-2016)
Gaspar Saladino a débuté chez DC en 1949 et a travaillé pendant plus de 60 ans dans l'industrie de la bande dessinée en tant que lettreur et concepteur de logos. On a calculé qu'il avait conçu 416 logos, lettré 52 769 pages de bandes dessinées et 5 486 couvertures, et produit 411 publicités maison. Les logos qu'il a conçus pour DC comprenaient Swamp Thing, Vigilante, Phantom Stranger, Metal Men, Adam Strange, House of Mystery, House of Secrets et Unknown Soldier, entre autres. Pour Marvel, les logos de Saladino, qu'il a créés ou mis à jour, incluent The Avengers, Sgt. Fury and his Howling Commandos, Captain America and the Falcon, et Marvel Triple Action. Au début des années 1970, Saladino a réalisé le lettrage des intérieurs de Swamp Thing, qui était alors une nouveauté. C'est dans les pages de cette série qu'il a créé le concept des polices de caractères désignées par les personnages, avec les lettres "dégoulinantes" caractéristiques de Swamp Thing.

Kim Thompson (1956-2013)
Kim Thompson est né au Danemark en 1956 et a grandi dans le monde riche et varié de l'édition de bandes dessinées européennes. Il est arrivé aux États-Unis dans les années 1970 et a immédiatement rejoint Gary Groth, fondateur de Fantagraphics, en tant que coéditeur pour les trois décennies suivantes. Kim commence à travailler avec The Comics Journal, contribuant à la production de reportages, d'interviews, de critiques et de commentaires qui guideront et marqueront la croissance de la bande dessinée grand public et du mouvement de l'édition indépendante de bandes dessinées jusqu'aux années 1980. Au début des années 1980, Fantagraphics a commencé à publier une liste comprenant un grand nombre des bandes dessinées et romans graphiques les plus acclamés de l'époque - dont Love and Rockets des frères Hernandez et bien d'autres - et Thompson a joué un rôle déterminant dans leur acquisition et leur publication. Thompson a également joué un rôle clé dans l'introduction aux États-Unis des meilleurs romans graphiques européens, en acquérant et en traduisant des œuvres.

Mort Walker (1923-2018)
Mort Walker était l'un des dessinateurs de gags les plus connus au monde. Il a créé trois bandes dessinées de journaux célèbres et de longue durée : sa série fétiche Beetle Bailey (1950- ), Hi and Lois with Dik Browne (1954- ), et Boner's Ark (1968-2000). Mort Walker n'était pas seulement un esprit créatif dans le domaine de la comédie, il aimait aussi son métier. Il a écrit plusieurs essais et livres sur la bande dessinée. Il a été le premier à trouver des noms pour les symboles et l'imagerie de la bande dessinée qui n'avaient pas été nommés auparavant. Il a également fait de la National Cartoonists' Society une véritable organisation professionnelle et a créé le Reuben Award, qui récompense chaque année des artistes et des écrivains. Il a fondé un musée de la bande dessinée (1974-2002), dont l'immense collection d'œuvres d'art originales fait aujourd'hui partie de la Billy Ireland Cartoon Library & Museum.

Intronisés vivants :

Bill Griffith (1944- )
Connu pour son personnage Zippy the Pinhead, qui ne mâche pas ses mots, Griffith a publié ses premières œuvres en 1969 dans l'East Village Other and Screw. Ses premiers grands titres de bande dessinée comprennent Tales of Toad et Young Lust, une série à succès parodiant les bandes dessinées romantiques. Il a été co-éditeur d'Arcade, The Comics Revue pendant les sept numéros de cette revue au milieu des années 70. La première bande dessinée de Zippy est parue dans Real Pulp #1 (Print Mint) en 1970. La bande est devenue hebdomadaire en 1976, d'abord dans le Berkeley Barb, puis syndiquée au niveau national. Aujourd'hui, la bande quotidienne Zippy est publiée dans plus de 200 journaux dans le monde. Plus récemment, il a produit l'ouvrage autobiographique Invisible Ink : My Mother's Love Affair with a Famous Cartoonist (L'histoire d'amour de ma mère avec un célèbre caricaturiste).

Jack Katz (1927- )
Jack Katz a commencé sa carrière à l'âge de 16 ans, en réalisant des dessins pour Archie Comics et Bulletman de Fawcett, et en travaillant comme assistant sur plusieurs bandes pour King Features dans la seconde moitié des années 1940. Au début des années 1950, il a commencé à travailler comme crayon de bande dessinée pour Marvel/Atlas Comics et a continué jusqu'au début des années 1970. Il a dessiné de nombreux titres de guerre, de mystère et de romance, principalement pour Marvel, mais aussi pour Better Publications. Katz est également présent dans les titres de romance de DC et dans les magazines d'horreur de Warren Publishing et Skywald dans les années 1970. Il a ensuite abandonné la bande dessinée grand public pour se consacrer pendant 12 ans à son projet First Kingdom: une épopée complexe de science-fiction qui raconte la migration de l'homme dans l'espace, les batailles galactiques qui s'ensuivent et le grand mystère de l'origine de l'humanité avant la chute de la civilisation. Katz a achevé cette série avec le numéro 24 en 1986.

Garry Trudeau (1948- )
Trudeau a étudié à l'université de Yale et a été dessinateur et écrivain pour The Yale Record. Il a également créé une bande dessinée intitulée Bull Tales qui a été publiée dans le Yale Daily News en 1969. Universal Press Syndicate a acheté la bande dessinée et a commencé à la vendre à plus de 400 journaux dans tout le pays sous le titre Doonesbury. Au cours de sa longue carrière, Trudeau a fait œuvre de pionnier en traitant de sujets tels que l'homosexualité dans les bandes dessinées. Il a également été un fervent défenseur des droits des dessinateurs. En 1975, Trudeau a été le premier dessinateur de bandes dessinées à recevoir le prix Pulitzer, puis le prix Reuben en 1996. Doonesbury a fait l'objet d'un court métrage d'animation en 1977 et d'une comédie musicale à Broadway en 1984.

Tatjana Wood (1926- )
Tatjana Weintrob a immigré d'Allemagne à New York en 1948 et a suivi les cours de l'école de mode Traphagen. En 1949, elle rencontre le dessinateur de bandes dessinées Wally Wood, qu'elle épouse en 1950. Dans les années 1950 et 1960, elle a parfois contribué, sans en être remerciée, aux œuvres de Wood. À partir de 1969, elle travaille beaucoup pour DC Comics en tant que coloriste de bandes dessinées. Elle a été la principale coloriste des couvertures de DC de 1973 jusqu'au milieu des années 1980. Elle a colorisé les intérieurs de séries aussi célèbres que Animal Man de Grant Morrison , Swamp Thing d'Alan Moore etCamelot 3000. Elle a remporté le Shazam Award du meilleur coloriste en 1971 et 1974.


2023 Nominations au Temple de la renommée des Eisner Awards

Les électeurs choisiront 4 personnes parmi ces 16 qui seront intronisées au Panthéon.

Gus Arriola (1917-2008)
Gus Arriola a écrit et dessiné la bande dessinée mexicaine Gordo. Cette bande, qui mettait en avant des personnages et des thèmes mexicains, a établi une norme élevée grâce à son art et à son design impeccables, et a connu une longue et fructueuse vie dans les journaux (1941-1985). R.C. Harvey a écrit dans Children of the Yellow Kid : "Une bande remarquable pour son évolution graphique est Gordo de Gus Arriola . Pionnier de la production de bandes dessinées "ethniques", Arriola s'est inspiré de son propre héritage mexicain pour créer une bande dessinée sur un cultivateur de haricots corpulent du sud de la frontière. . . . À ses débuts, la bande dessinée était représentée dans le style "gros pied" des dessins animés de la MGM, sur lesquels Arriola avait travaillé jusqu'alors. Mais au fil des ans, Arriola a radicalement changé sa façon de dessiner, produisant finalement le chef-d'œuvre décoratif de la page de bande dessinée, qui faisait l'envie de ses collègues. Il a souvent rendu la bande éducative, informant ses lecteurs sur la culture mexicaine".

Brian Bolland (1951- )
Brian Bolland est un dessinateur de bandes dessinées britannique connu à l'origine pour son travail sur Judge Dredd. Il a été l'un des premiers artistes britanniques à être recruté par DC Comics au début de ce que l'on a appelé "l'invasion britannique", qui a révolutionné l'industrie dans les années 1980. L'une de ses premières œuvres pour DC a été Justice League of America #200 en 1982, mais on se souvient mieux de lui pour la série limitée en 12 numéros Camelot 3000, la toute première "maxi-série" de DC. Il a également dessiné le roman graphique Batman The Killing Joke, écrit par Alan Moore, ainsi qu'un duo Judge Dredd/Batman, également écrit par Moore. Ces dernières années, il s'est surtout consacré à la réalisation de couvertures, la plupart du temps pour DC.

Gerry Conway (1952- )
Gerard F. "Gerry" Conway est un scénariste américain de bandes dessinées et de séries télévisées. Il est surtout connu pour avoir co-créé le justicier de Marvel Comics The Punisher (avec l'artiste Ross Andru) et pour avoir écrit le scénario de la mort du personnage Gwen Stacy pendant sa longue série sur The Amazing Spider-Man. Il est également connu pour avoir co-créé le super-héros Firestorm de DC Comics (avec l'artiste Al Milgrom), et pour avoir scénarisé le premier crossover intercompagnies majeur des temps modernes, Superman vs. the Amazing Spider-Man.

Edwina Dumm (1893-1990)
Edwina Dumm a dessiné la bande dessinée Cap Stubbs and Tippie pendant près de cinq décennies. Après avoir obtenu son diplôme de fin d'études secondaires, Edwina travaille comme sténographe pour le conseil scolaire de Columbus et s'inscrit à un cours de dessin par correspondance à la Landon School de Cleveland. À l'issue de ce cours, elle est devenue membre du personnel du Daily Monitor en 1916 et a commencé à dessiner une caricature éditoriale quotidienne à cette époque. Elle est la première femme du pays à travailler comme dessinatrice éditoriale pour un quotidien. En 1918, elle s'installe à New York et soumet ses dessins à l'Adams Syndication Service. Sa nouvelle création, Cap Stubbs and Tippie, suit les aventures d'un petit garçon espiègle et de son chien hirsute ; elle est publiée pour la première fois en tant que bande quotidienne en 1918. Une page dominicale a été ajoutée en 1934. Le succès d'Edwina à New York dépasse largement le cadre de ses bandes dessinées. Elle illustre plusieurs livres et réalise son rêve de créer une couverture pour le magazine Life en 1930, lorsqu'elle illustre la couverture du numéro de janvier. Les réalisations d'Edwina ont été récompensées en 1978, lorsqu'elle a reçu le Gold Key Award du National Cartoonists Society Hall of Fame, ce qui fait d'elle la seule femme à avoir reçu cet honneur.

Mark Evanier (1952- )
Mark Evanier est entré dans l'industrie de la bande dessinée en 1969 en tant qu'assistant du grand Jack Kirby, sur lequel il a écrit dans son livre primé Kirby, King of Comics. Mark a écrit des centaines de bandes dessinées, notamment Blackhawk, Crossfire, DNAgents et New Gods. Il a travaillé avec Sergio Aragonés pendant plus de 40 ans sur Groo the Wanderer. Il est également historien de la bande dessinée et de l'animation.

Creig Flessel (1912-2008)
Creig Flessel a dessiné les couvertures d'un grand nombre des premières bandes dessinées américaines, notamment celles de Detective Comics #2-17 (avril 1937-juillet 1938). Il avait fait ses débuts dans la bande dessinée l'année précédente en publiant des histoires dans l'incontournable More Fun Comics #10 (mai 1936). Il a dessiné de nombreuses aventures du Sandman de l'âge d'or et a parfois été considéré comme le co-créateur du personnage. Lorsque Vin Sullivan, rédacteur en chef de DC Comics, quitte l'entreprise et crée sa propre société d'édition de bandes dessinées, Magazine Enterprises, Flessel devient rédacteur en chef adjoint. Flessel continue à dessiner des bandes dessinées, souvent sans être crédité, pendant les années 1950, notamment des histoires de Superboy dans le titre homonyme de ce personnage et dans Adventure Comics, ainsi que des récits anthologiques de mystère et de suspense dans Adventures into the Unknown de l'American Comics Group (ACG).

Bob Fujitani (1921-2020)
Artiste Bob Fujitani (mi-japonais, mi-irlandais) a dessiné des bandes dessinées pour diverses maisons d'édition à partir du début des années 1940. Il a notamment travaillé pour Ace/Periodical House (Lash Lightning), Avon(Eerie, western), Dell (bandes dessinées d'aventure et historiques), Harvey (Green Hornet, Shock Gibson), Hillman (Flying Dutchman), Holyoke (Cat-Man), Lev Gleason (Crime Does Not Pay, Two-Gun Kid) et Quality (Black Condor, Dollman). Les fans se souviennent également de son travail sur les séries de la Clé d'or Turok, Son of Stone et Doctor Solar. Dans le monde de la bande dessinée, il a travaillé comme encreur fantôme sur le quotidien Flash Gordon dans les années 1960 et 1970 et sur le quotidien Rip Kirby dans les années 1990.

Warren Kremer (1921-2003)
Warren Kremer est né dans le Bronx, fils d'un peintre d'enseignes, dont il a hérité la régularité de son dessin. Il étudie à l'École des arts industriels et se lance directement dans les services d'impression, travaillant pour des magazines de vulgarisation. Il a progressivement commencé à travailler sur des bandes dessinées pour Ace Publications, son premier titre étant Hap Hazard. Kremer finit par travailler pour Harvey Comics, où il reste pendant 35 ans et devient un crayonneur de premier plan, travaillant sur des titres tels que Casper, Little Max, Joe Palooka, Stumbo the Giant, Hot Stuff, Richie Rich et Little Audrey. Après la fermeture de Harvey en 1982, Kremer a travaillé pour Star Comics, la marque de Marvel pour les enfants, et a contribué à des titres tels que Top Dog, Ewoks, Royal Roy, Planet Terry et Count Duckula.

Todd McFarlane (1961- )
Todd McFarlane a commencé à dessiner des bandes dessinées en 1984. Il a fini par se hisser au sommet de la liste des artistes de Marvel grâce aux succès de The Incredible Hulk et Amazing Spider-Man. Marvel a donné à McFarlane un nouveau titre qu'il était le seul à pouvoir écrire, crayonner et encrer : Spider-Man. Le premier numéro est paru en septembre 1990 et est devenu la meilleure vente de bandes dessinées de tous les temps, avec plus de 2,5 millions d'exemplaires vendus. Fort de cet incroyable succès, il quitte Marvel en août 1991 pour fonder sa propre maison d'édition : Image Comics, avec ses collègues Erik Larsen, Jim Lee, Rob Liefeld, Whilce Portacio, Marc Silvestri et Jim Valentino. Il y a lancé sa série Spawn, qui a donné lieu à un film en 1997 et à une série télévisée d'animation. Il a également fondé Todd McFarlane Toys et un studio de cinéma et d'animation.

Keiji Nakazawa (1939-2012)
Keiji Nakazawa est né à Hiroshima et se trouvait dans la ville lorsqu'elle a été détruite par une arme nucléaire en 1945. Il s'installe à Tokyo en 1961 pour devenir dessinateur. Il produit ses premiers mangas pour des anthologies telles que Shonen Gaho, Shonen King et Bokura. En 1966, Nakazawa commence à exprimer ses souvenirs d'Hiroshima dans ses mangas, en commençant par la fiction Kuroi Ame ni Utarete (Frappé par la pluie noire) et l'histoire autobiographique Ore wa Mita (Je l'ai vu). L'œuvre de sa vie, Barefoot Gen (1972), a été la première bande dessinée japonaise à être traduite en langues occidentales. Barefoot Gen a été adapté en deux films d'animation et un feuilleton télévisé en prise de vue réelle, et a été traduit dans une douzaine de langues.

Ann Nocenti (1957- )
Ann Nocenti est une journaliste, cinéaste, enseignante, scénariste de bandes dessinées et éditrice américaine. Elle est surtout connue pour son travail chez Marvel à la fin des années 1980, en particulier pour les quatre années passées en tant qu'éditrice de Uncanny X-Men et The New Mutants (écrits par Chris Claremont), ainsi que pour son travail de scénariste de Daredevil, illustré principalement par John Romita, Jr. Ann a co-créé des personnages de Marvel tels que Longshot, Mojo, Spiral, Blackheart et Typhoid Mary. Elle a également écrit Catwoman pour DC Comics.

Paul Norris (1914-2007)
Paul Norris a étudié à l'Institut d'art de Dayton (Ohio) et s'est installé à New York en 1940, où il a trouvé un emploi chez Prize Publications, créant les séries Power Nelson, Futureman et Yank and Doodle. Travaillant ensuite pour National, il lance Aquaman avec Mort Weisinger et collabore à diverses autres bandes dessinées. En 1942, il dessine sa première bande dessinée dans un journal, en reprenant Vic Jordan pour le New York Daily PM. Après son retour de la Seconde Guerre mondiale, il est engagé par King Features Syndicate et travaille sur plusieurs bandes dessinées mettant en scène Flash Gordon et Jungle Jim. Norris est également l'artiste de plusieurs épisodes de Secret Agent X-9 pendant la période 1943-1946. Il se fait connaître en 1948, lorsqu'il prend la relève d'Austin Briggs à la tête de la série Jungle Jim Sunday. En 1952, il reprend la bande quotidienne Brick Bradford de Clarence Gray, qu'il poursuivra jusqu'en 1987.

Bud Plant (1952- )
En plus de 50 ans de carrière dans l'industrie de la bande dessinée, Bud Plant a été détaillant, distributeur et éditeur. En 1972, Bud a cofondé ce qui est devenu le détaillant de bandes dessinées Comics & Comix à Berkeley, en Californie, avec John Barrett et Robert Beerbohm. En 1973, Comics & Comix a contribué à l'organisation de la première convention de BD de la région de la baie, Berkeleycon 73, sur le campus de l'université de Californie à Berkeley. Il a également publié une sélection de bandes dessinées et de zines dans les années 1970, notamment le First Kingdom de Jack Katz. Distributeur en gros de bandes dessinées dans les années 1970 et 1980, à l'époque de la croissance du marché direct, Plant a absorbé certains de ses petits rivaux dans les années 1980, puis a vendu son entreprise à Diamond Comics Distributors en 1988. Il vend toujours, sous le nom de Bud Plant's Art Books, des réimpressions et des romans graphiques de qualité. Il a exposé aux 48 premiers Comic-Cons de San Diego, mais a arrêté en 2018.

Tim Sale (1956-2022)
L'artiste Tim Sale a commencé à travailler dans la bande dessinée en 1983. Au cours de sa carrière, il a travaillé pour Marvel, DC, Dark Horse, Harris Comics et Oni Press, et a dessiné des personnages tels que Batman, Superman, Harley Quinn et la Société de justice d'Amérique. Avec Jeph Loeb, il a créé Batman : The Long Halloween, Challengers of the Unknown Must Die !, Superman for All Seasons, Batman : Dark Victory, Daredevil : Jaune, Spider-Man : Bleu, Hulk : Gris, Catwoman : Quand on est à Rome, et Captain America : White. En 1999, Sale a reçu un Eisner Award de la meilleure nouvelle pour "Devil's Advocate", avec le scénariste Matt Wagner dans Grendel : Black, White, and Red #1. Il a également reçu le prix Eisner du meilleur album graphique - réimpression pour Batman : The Long Halloween et celui du meilleur crayon/encreur pour Superman for All Seasons etGrendel Black, White, and Red.

Diana Schutz (1955- )
Diana Schutz est une éditrice de bandes dessinées née au Canada qui a commencé par rédiger une lettre d'information pour Berkeley's Comics & Comix en 1981. Elle a ensuite été rédactrice en chef de Comico pendant ses années les plus fastes, puis a travaillé pendant 25 ans pour Dark Horse Comics. Parmi les œuvres les plus connues qu'elle a éditées, citons Sin City et 300 de Frank Miller , Grendel de Matt Wagner, Usagi Yojimbo de Stan Sakai , Concrete de Paul Chadwick , Hellboy de Mike Mignola et Groo de Sergio Aragonés. Outre l'édition, elle a traduit en anglais de nombreuses bandes dessinées françaises et espagnoles. Diana enseigne actuellement l'histoire et la critique de la bande dessinée à l'université d'État de Portland.

Phil Seuling (1934-1984)
Phil Seuling était un détaillant de bandes dessinées, un organisateur de conventions de fans et un distributeur de bandes dessinées, principalement actif dans les années 1970. Il est l'organisateur de la convention annuelle New York Comic Art Convention, qui se tenait à l'origine à New York chaque week-end du 4 juillet à partir de 1968. Plus tard, avec sa société Sea Gate Distributors, Seuling a développé le concept du système de distribution directe sur le marché pour acheminer les bandes dessinées directement dans les magasins spécialisés en bandes dessinées, en contournant la méthode alors en vigueur des distributeurs de journaux/magazines, où aucun choix de titre, de quantité ou de mode de livraison n'était autorisé. Il a reçu un Inkpot Award au Comic-Con de San Diego en 1974.


Les Eisner Awards acceptent désormais les candidatures pour 2023

Le Comic-Con fixe la date limite au 31 mars

Le Comic-Con International (Comic-Con), le plus grand événement mondial consacré à la bande dessinée et aux arts populaires, a annoncé que les candidatures étaient acceptées pour être examinées par les juges des Will Eisner Comics Industry Awards 2023.

The tentative categories include best short story, best single issue/one-shot, best continuing series (at least two issues must have been published in 2022), best limited series (at least half of the series must have been published in 2022), best new series, best limited series, best publications for kids and teens, best anthology, best humor publication, best U.S. meilleure édition américaine d'un ouvrage international, meilleur album graphique - nouveau, meilleur album graphique - réimpression, meilleure œuvre basée sur la réalité, meilleurs mémoires, meilleure adaptation d'un autre média, meilleure bande dessinée numérique, meilleur webcomic, meilleure collection d'archives, meilleur écrivain, meilleur écrivain/artiste, meilleur crayonneur/encreur (individuel ou en équipe), meilleur peintre (art intérieur), meilleur lettrage, meilleur coloriage, meilleur artiste de couverture, meilleur périodique ou site web de journalisme de bande dessinée, meilleur livre lié à la bande dessinée, meilleur travail universitaire ou d'érudition et meilleure conception d'une publication. Les juges peuvent ajouter, supprimer ou combiner des catégories à leur discrétion.

Les éditeurs peuvent soumettre un maximum de cinq nominations par catégorie, et le même article ou la même personne peut être soumis dans plus d'une catégorie. Chaque maison d'édition, ligne ou filiale d'une maison d'édition peut soumettre son propre ensemble de candidatures. Les créateurs peuvent soumettre des ouvrages si leur éditeur n'est plus en activité ou s'il est peu probable qu'il participe au processus de nomination. Un seul exemplaire de chaque livre doit être soumis, même s'il est proposé dans plusieurs catégories. En outre, les fichiers PDF des ouvrages sont les bienvenus. La lettre d'accompagnement doit contenir la liste des ouvrages soumis et la catégorie dans laquelle ils sont proposés, ainsi que l'adresse postale et l'adresse électronique de la personne ou de l'entreprise qui soumet les ouvrages. (Des lignes directrices pour la préparation des lettres de présentation sont fournies avec le pdf téléchargeable de l'appel à soumission). Il n'y a pas de frais d'inscription.

Toutes les soumissions physiques doivent être envoyées à Jackie Estrada, Eisner Awards Administrator, Comic-Con International, 4375 Jutland Drive, San Diego, CA 92117, avant la date limite du 31 mars. Aucune candidature ne doit être envoyée directement aux juges. Veuillez noter qu'il s'agit d'une nouvelle adresse ; n'envoyez pas d'articles à State Street ou à l'ancienne boîte postale.

Les catégories "meilleure bande dessinée numérique" et "meilleur webcomic" sont ouvertes à toute nouvelle œuvre de bande dessinée originale de longue durée produite par des professionnels et mise en ligne en 2022. Les "bandes dessinées numériques" sont des numéros complets de bandes dessinées ou de romans graphiques qui peuvent être consultés en ligne ou téléchargés. Les "webcomics" sont des histoires de bande dessinée qui sont publiées en ligne sous forme de série (quotidienne ou hebdomadaire, par exemple) et/ou qui utilisent des formats autres que la page de bande dessinée traditionnelle et tirent parti du fait qu'elles sont publiées en ligne (horizontalement, par défilement, etc.). Les URL et toutes les informations d'accès nécessaires doivent être envoyées par courrier électronique à Jackie Estrada, administratrice des prix Eisner : jackie@comic-con.org.

Les nominations aux Eisner Awards seront annoncées en mai, et les professionnels de l'industrie de la bande dessinée, notamment les créateurs, les rédacteurs, les éditeurs, les distributeurs et les détaillants, pourront voter en ligne. Les résultats seront annoncés lors de la cérémonie de remise des prix au Comic-Con, le vendredi 21 juillet.

CLIQUEZ ICI pour télécharger le pdf de l'appel à candidatures.


NOMINATION DES JUGES POUR LES PRIX EISNER 2023
Six experts de la bande dessinée composent le comité de nomination

La San Diego Comic Convention (SDCC) est fière d'annoncer que le jury a été désigné pour les Will Eisner Comic Industry Awards 2023, qui récompenseront l'excellence des œuvres publiées en 2022. La cérémonie aura lieu pendant le Comic-Con, le vendredi 21 juillet 2023.

Cette année, les juges sont Moni Barrett, Peter Jones, Jen King, Sean Kleefeld, A. David Lewis et TJ Shevlin :


Moni Barrette est une bibliothécaire publique depuis 16 ans qui a développé son expertise en matière de bibliothèques, de bandes dessinées et d'établissement de relations grâce à son rôle de directrice de la gestion du contenu et des relations avec les éditeurs chez LibraryPass. Cofondatrice de l'association à but non lucratif Creators Assemble, présidente de la Graphic Novel & Comics Round Table de l'American Library Association et chargée de cours à la SDSU, elle se consacre à la promotion de l'apprentissage par l'utilisation de la bande dessinée et de la culture populaire.


Image de Peter Jones

Peter Jones est un professeur de mathématiques à la retraite et un collectionneur de bandes dessinées depuis toujours. Il est vice-président et trésorier de l'association éducative à but non lucratif IPACE League, qui organise le Comic Fest de San Diego. Peter a assisté au premier Comic-Con de San Diego en mars 1970 à l'hôtel Grant et n'a jamais cessé d'y participer depuis.


Image de Jen King

Jen King fait partie de l'industrie de la bande dessinée depuis 30 ans. Elle est propriétaire des magasins Planet Comics et actuellement Space Cadets Collection Collection à Houston. Elle a cofondé le Comic Book Shopping Network et The Experience et a organisé le groupe industriel Plan C Distribution. Elle siège au conseil d'administration de la CBLDF et au comité financier de Binc et est membre de ComicsPRO.


Image de Sean Kleefeld

Sean Kleefeld est un chercheur et journaliste indépendant qui a travaillé avec Marvel Entertainment, Titan Books, Salem Press et la 20th Century Fox. Il écrit la rubrique "Incidental Iconography" pour The Jack Kirby Collector et a tenu des chroniques sur les webcomics et le fandom des comics pour MTV et FreakSugar. Le livre de Kleefeld publié en 2009 Comic Book Fanthropology de Kleefeld aborde la question de savoir qui sont et ce que sont les fans de bandes dessinées, tandis qu'en 2020, Bloomsbury a publié le quatrième livre de sa série Comics Studies : Webcomics, nominé pour un Eisner.


Image de A. David Lewis

A. David Lewis est l'auteur de American Comics, Religion, and Literary Theory : The Superhero Afterlife, et co-éditeur de Graven Images : Religion in Comic Books and Graphic Novels et Muslim Superheroes : Comics, Islam, and Representation. Fondateur de deux collections de bandes dessinées et de romans graphiques dans des bibliothèques universitaires, M. Lewis est actuellement directeur de programme pour le diplôme MHS à l'école universitaire des arts et des sciences du MCPHS, où son enseignement et ses recherches portent sur la médecine graphique, en particulier sur la représentation du cancer dans les bandes dessinées et les romans graphiques. Enfin, il est l'auteur de bandes dessinées telles que The Lone and Level Sands et Kismet, Man of Fate, qui racontent les aventures modernes du super-héros musulman de la Seconde Guerre mondiale.


Image de TJ Shevlin

TJ Shevlin a été directeur de St. Mark's Comics à New York pendant huit ans. Il a participé à la création et à la gestion, avec Kevin Eastman, de la Comic Art Gallery d'IDW, en organisant des événements et des expositions. Il est actuellement coordinateur du développement de produits chez Upper Deck.


Les juges sont choisis par le sous-comité des prix du SDCC, composé de membres du conseil d'administration, du personnel et de divers départements. Les juges sont sélectionnés pour représenter tous les aspects de l'industrie de la bande dessinée, y compris les créateurs, les détaillants, les universitaires/historiens, les journalistes et les fans.

Les juges sélectionneront les candidats qui figureront sur le bulletin de vote des Eisner Awards dans une trentaine de catégories. Les professionnels de l'industrie de la bande dessinée voteront ensuite pour les nominés et les résultats seront annoncés lors d'une cérémonie de remise des prix au Comic-Con en juillet.

Les lignes directrices pour la soumission de documents aux juges seront annoncées sur le site web du Comic-Con dans le courant du mois de janvier.

 Les Will Eisner Comics Industry Awards sont décernés par la San Diego Comic Convention pendant le Comic-Con, chaque été à San Diego.


Windsor-Smith et Tynion IV sont les grands gagnants des Eisner Awards 2022

Les grands gagnants de la 34e édition des Will Eisner Comic Industry Awards, qui s'est tenue le 22 juillet au Bayfront San Diego Hilton, dans le cadre du Comic-Con, sont Barry Windsor-Smith et James Tynion IV, qui ont chacun remporté trois trophées. Celui de Smith était pour son opus magnum, Monsters (publié par Fantagraphics), qui a remporté les prix du meilleur album graphique (nouveau), du meilleur auteur/artiste et du meilleur lettrage. Gary Groth, de Fantagraphics, a accepté les prix au nom de M. Smith. Tynion a remercié tout le monde pour son prix du meilleur scénariste et a été rejoint par ses co-créateurs pour accepter le prix de la meilleure série continue pour Something Is Killing the Children (BOOM !) et celui de la meilleure nouvelle série pour The Nice House on the Lake (DC).

   Les autres créateurs récompensés sont les artistes Phil Jimenez (Meilleur numéro unique et Meilleur crayon/encreur pour Wonder Woman Historia) et P. Craig Russell (intronisé au Temple de la renommée ; Meilleur album graphique pour The Complete American Gods), et le scénariste David F. Walker (Meilleure série continue pour Bitter Root, Meilleure œuvre basée sur la réalité pour The Black Panther Party).

   Grâce aux victoires de Windsor-Smith , Fantagraphics a remporté quatre trophées. DC a remporté trois prix et un prix partagé (pour Tynion), tandis qu'Image a remporté trois prix et deux prix partagés. IDW a remporté trois prix, dont celui de la meilleure publication pour les jeunes lecteurs pour Chibi Usagi : Attack of the Heebie Chibis de Julie et Stan Sakai. L'ouvrage You Died : An Anthology of the Afterlife d'Iron Circus a remporté à la fois le prix de l'anthologie et celui de la nouvelle.

Les autres prix ont été répartis entre 17 autres éditeurs. La plupart des lauréats étaient présents pour recevoir leur prix.

   Parmi les intervenants de la soirée de gala figuraient les grands noms de la bande dessinée Frank Miller, Neil Gaiman, Bill Sienkiewicz et Jim Lee, le comédien et doubleur Phil LaMarr, l'acteur, scénariste et réalisateur Tom Lennon, les invités spéciaux du Comic-Con Henry Barajas, Amy Chu et Jock, les nominés Eisner John Jennings et Skottie Young, la journaliste et auteure Angélique Roché et les lauréats du prix Clampett Bill et Kayre Morrison.

   Denis Kitchen a remis les prix du Temple de la renommée. Les juges ont choisi Marie Duval et Rose O'Neill (pionnières), Max Gaines (accepté par son arrière-petit-fils, Corey Mifsud), Mark Gruenwald (accepté par sa veuve, Catherine Schuller Gruenwald), ainsi qu'Alex Niño et P.Craig Russell(qui ont tous deux accepté en personne). Les six élus sont Howard Chaykin, Kevin Eastman, Moto Hagio, Larry Hama, David Mazzucchelli et Grant Morrison. Eastman était présent pour recevoir son trophée - les autres ont envoyé leurs remerciements.

   Le prix humanitaire Bob Clampett, remis par Ruth, la fille de Bob, a été décerné à Annie Koyama (pour). Le prix Russ Manning du nouvel arrivant prometteur a été décerné à l'artiste Luana Vecchio; il a été remis par Jeff Smith, ancien lauréat du prix Russ Manning. Ruth a été surprise par la remise spéciale d'un prix Inkpot.

   Le 16e prix annuel Bill Finger pour l'excellence dans l'écriture de bandes dessinées a été remis par Mark Evanier à deux lauréats : Bob Bolling et Don Rico. Des membres de la famille de Don Rico ont accepté le prix en son nom. Maggie Thompson a présenté la vidéo spéciale In Memoriam saluant les membres de la famille du Comic-Con décédés au cours de l'année écoulée.

   Le prix Will Eisner Spirit of Comics Retailer Award, décerné à un magasin qui a fait un travail remarquable pour soutenir l'art de la bande dessinée, tant au sein de la communauté que dans l'ensemble de l'industrie, a été remis par Joe Ferrara à Books with Pictures (Portland, OR). C'est la propriétaire, Katie Pride, qui a accepté le prix.

         Cette année, le sponsor principal des Eisner Awards était HarperAlley. Le sponsor de l'afterparty était Tapas Media. Le sponsor principal était Gentle Giant Studios. Les sponsors de soutien étaient Alternate Reality Comics (Las Vegas), Atlantis Fantasyworld (Santa Cruz, CA), Diamond Comics Distributors et Golden Apple Comic and Art Foundation.

   Jackie Estrada, administratrice des prix Eisner, a ouvert et clôturé la cérémonie.

Les lauréats des Eisner Awards 2022

Meilleure nouvelle

"Funeral in Foam", par Casey Gilly et Raina Telgemeier, dans You Died : An Anthology of the Afterlife (Iron Circus).

Meilleur numéro unique

Wonder Woman Historia : The Amazons, par Kelly Sue DeConnick et Phil Jimenez (DC)

Meilleure série continue (TIE)

Bitter Root, de David F. Walker, Chuck Brown et Sanford Greene (Image)

Something Is Killing the Children, par James Tynion IV et Werther Dell'Edera (BOOM ! Studios)

Meilleure série limitée

The Good Asian, de Pornsak Pichetshote et Alexandre Tefenkgi (Image)

Meilleure nouvelle série

The Nice House on the Lake, de James Tynion IV et Álvaro Martínez Bueno (DC Black Label)

Meilleure publication pour les jeunes lecteurs (jusqu'à 8 ans)

Chibi Usagi : Attack of the Heebie Chibis, par Julie et Stan Sakai (IDW)

Meilleure publication pour les enfants (9-12 ans)

Salt Magic, de Hope Larson et Rebecca Mock (Margaret Ferguson Books/Holiday House)

Meilleure publication pour les adolescents (13-17 ans)

La légende de Tante Po, de Shing Yin Khor (Kokila/Penguin Random House)

Meilleure publication humoristique

Not All Robots, par Mark Russell et Mike Deodato Jr (AWA Upshot)

Meilleure anthologie

You Died : An Anthology of the Afterlife, édité par Kel McDonald et Andrea Purcell (Iron Circus)

Meilleure œuvre basée sur la réalité

Le Black Panther Party : A Graphic History, par David F. Walker et Marcus Kwame Anderson (Ten Speed Press)

Meilleur mémoire graphique

Run : Book One, par John Lewis, Andrew Aydin, L. Fury, et Nate Powell (Abrams ComicArts)

Meilleur album graphique - Nouveau

Monsters, par Barry Windsor-Smith (Fantagraphics)

Meilleur album graphique

The Complete American Gods, de Neil Gaiman, P. Craig Russell et Scott Hampton (Dark Horse)

Meilleure adaptation d'un autre média

1984 de George Orwell : le roman graphique, adapté par Fido Nesti (Mariner Books)

Meilleure édition américaine d'un ouvrage international

L'ombre d'un homme, de Benoît Peeters et François Schuiten, traduction de Stephen D. Smith (IDW)

Meilleure édition américaine d'International Material-Asia

Le mal de l'amour : Junji Ito Story Collection, par Junji Ito, traduction par Jocelyne Allen (VIZ Media)

Meilleure collection/projet d'archives - bandes

Popeye : The E.C. Segar Sundays, vol. 1 par E.C. Segar, édité par Gary Groth et Conrad Groth (Fantagraphics)

Meilleure collection/projet d'archives - Bandes dessinées

EC Covers Artist's Edition, édité par Scott Dunbier (IDW)

Meilleur écrivain

James Tynion IV, House of Slaughter, Something Is Killing the Children, Wynd (BOOM ! Studios) ; The Nice House on the Lake, The Joker, Batman, DC Pride 2021 (DC) ; The Department of Truth (Image) ; Blue Book, Razorblades (Tiny Onion Studios)

Meilleur auteur/artiste

Barry Windsor-Smith, Monsters (Fantagraphics)

Meilleur crayon/encreur ou équipe crayon/encreur

Phil Jimenez, Wonder Woman Historia : The Amazons (DC)

Meilleur peintre/artiste multimédia

Sana Takeda, Monstress (Image)

Meilleur artiste de couverture

Jen Bartel, Future State Immortal Wonder Woman #1 & 2, Wonder Woman Black & Gold #1, Wonder Woman 80th Anniversary (DC) ; couvertures variantes du Mois de l'histoire des femmes (Marvel)

Meilleur coloriage

Matt Wilson, Undiscovered Country (Image) ; Fire Power (Image Skybound) ; Eternals, Thor, Wolverine (Marvel) ; Jonna and the Unpossible Monsters (Oni)

Meilleur lettrage

Barry Windsor-Smith, Monsters (Fantagraphics)

Meilleur périodique/journalisme lié à la bande dessinée

WomenWriteAboutComics.com, édité par Wendy Browne et Nola Pfau (WWAC)

Meilleur livre sur la bande dessinée

Toutes les merveilles, par Douglas Wolk (Penguin Press)

Meilleur travail académique/scolaire

La bande dessinée et les origines du manga : A Revisionist History, par Eike Exner (Rutgers University Press)

Meilleure conception de publication

Bibliothèque Marvel Comics : Spider-Man vol. 1 : 1962-1964 (TASCHEN)

Meilleur webcomic

Lore Olympus, de Rachel Smythe (WEBTOON)

Meilleure bande dessinée numérique

Snow Angels, par Jeff Lemire et Jock (Comixology Originals) 

Temple de la renommée

Choix des juges :

Marie Duval 

Rose O'Neill

Max Gaines

Mark Gruenwald

Alex Niño

P. Craig Russell

Choix des électeurs :

Howard Chaykin

Kevin Eastman

Moto Hagio

Larry Hama

David Mazzucchelli

Grant Morrison

Prix humanitaire Bob Clampett :

Annie Koyama

Prix Russ Manning du nouvel arrivant prometteur :

Luanna Vecchio

Prix Bill Finger de l'excellence en matière d'écriture de bandes dessinées :

Bob Bolling

Don Rico

Prix Will Eisner Spirit of Comics Retailer :

Books with Pictures, Portland, OR

Katie Pryde

HarperAlley présente : Les 2022 Will Eisner Comic Industry Awards

La 34e cérémonie annuelle des Will Eisner Comic Industry Awards se tiendra le vendredi 22 juillet au soir dans la salle de bal Indigo de l'hôtel Hilton Bayfront, à quelques pas du Convention Center.

Les portes de l'Indigo Ballroom ouvriront à 7h45 et les cérémonies débuteront à 8h00. La participation à l'événement est gratuite pour tous les membres du Comic-Con munis d'un badge et d'un bracelet COVID. Les places réservées aux VIP (nominés, sponsors, présentateurs) commenceront à 7h00.

Les Eisners : Les "Oscars" de la bande dessinée

Nommés en l'honneur du pionnier de la bande dessinée et du roman graphique Will Eisner, les Eisner Awards, considérés comme les "Oscars" de l'industrie de la bande dessinée, seront décernés dans 32 catégories pour des œuvres publiées en 2021. La liste complète des nominés est disponible dans le livre souvenir téléchargeable (pdf). Tous les participants recevront également un programme souvenir reprenant la liste des nominés.

Parmi les présentateurs de la cérémonie de cette année figurent les grands noms de la bande dessinée Frank Miller(Batman : The Dark Knight Returns, Daredevil, Sin City, 300) et Neil Gaiman(The Sandman, American Gods), le comédien et doubleur Phil LaMarr(MadTV, Samurai Jack, Futurama, Justice League), l'acteur, scénariste et réalisateur Tom Lennon(Reno 911, Balls of Fury, Night at the Museum series), la romancière graphique à succès Raina Telgemeier(Smile, Drama, Guts), le scénariste de bandes dessinées Henry Barajas(Helm Greycastle, Gil Thorpe), le nominé Eisner et le chercheur John Jennings (Meilleure adaptation : After the Rain de Nnedi Okorafor), la journaliste et auteure Angélique Roché(Marvel's Voices), les nominés Jock (artiste, Snow Angels) etSkottie Young (scénariste, Middlewest, Strange Academy), la scénariste de BD et de télévision Amy Chu(DOTA : Dragon's Blood, Rick & Morty) et les lauréats du Clampett Award, Bill et Kayre Morrison. Cette année, c'est Denis Kitchen, éditeur de dizaines d'œuvres de Will Eisner, qui présentera les prix du Panthéon.

Parrains

Cette année, le sponsor principal des prix est HarperAlley, une maison d'édition de romans graphiques pour enfants et adolescents, axée sur la collaboration et les créateurs, qui s'adresse aux lecteurs de tous âges : "Nos auteurs et nos artistes nous définissent par leurs voix visuelles uniques et leurs récits qui suscitent la réflexion. En d'autres termes, HarperAlley publie des romans graphiques exceptionnels pour tous les lecteurs, partout dans le monde.

Le sponsor principal est Gentle Giant Studios, qui fabrique les trophées Eisner. Les sponsors de soutien sont Alternate Reality Comics (Las Vegas), Atlantis Fantasyworld (Santa Cruz, CA), Diamond Comics Distributors et Golden Apple Comic and Art Foundation (Los Angeles). L'afterparty est sponsorisé par Tapas Media.

Autres prix

La soirée des Eisner Awards comprend la remise de plusieurs autres prix spéciaux. Depuis 1984, le Comic-Con décerne chaque année le prix humanitaire Bob Clampett (remis par Ruth, la fille de Bob). Cette année, le prix est décerné à Annie Koyama, de Koyama Provides. Les nominés et le lauréat du prix Russ Manning du nouveau venu prometteur, qui est décerné depuis 1982, seront annoncés par l'ancien lauréat Jeff Smith (créateur de Bone). Le prix Will Eisner Spirit of Comics Retailing sera également décerné, sous la présidence de Joe Ferrara.

C'est la 18e année que le prix Bill Finger pour l'excellence dans l'écriture de bandes dessinées est décerné. Les lauréats de 2022 sont le scénariste d'Archie Bob Bolling(Little Archie, Life with Archie, Betty and Me, Sabrina) et le scénariste/artiste/éditeur de Don Rico (de nombreuses bandes dessinées, dont Jann of the Jungle et Leopard Girl, qu'il a toutes deux co-créées) ; le prix Finger sera remis par Mark Evanier. Le principal sponsor du prix Finger est DC Comics. Les sponsors de soutien sont Heritage Auctions et Maggie Thompson

Liste des nominations aux Eisner Awards pour 2022
Annonce des nominations pour les 2022 Will Eisner Comic Industry Awards
Hall of Fame Select Six
2022 Nominations Eisner
Sélection des juges de l'Eisner 2022
Nominations aux Eisner Awards 2022

Meilleure nouvelle

"Funeral in Foam", par Casey Gilly et Raina Telgemeier, dans You Died : An Anthology of the Afterlife (Iron Circus).

"Generations", par Daniel Warren Johnson, dans Superman : Red & Blue #5 (DC)

"I Wanna Be a Slob", par Michael Kamison et Steven Arnold, dans Too Tough to Die (Birdcage Bottom Books)

"Le projet de loi sur la protection de l 'environnement a été adopté par l'Assemblée nationale en décembre 2005. Il a été adopté par l'Assemblée nationale en décembre 2005.

"Trickster, Traitor, Dummy, Doll", par Triple Dream (Mel Hilario, Katie Longua, et Lauren Davis), dans The Nib Vol 9 : Secrets (The Nib)

Meilleur numéro unique (doit pouvoir se suffire à lui-même)

Marvel's Voices : Identity #1, édité par Darren Shan (Marvel)

Mouse Guard : The Owlhen Caregiver and Other Tales, par David Petersen (BOOM!/Archaia)

Nightwing #87 : "Get Grayson", par Tom Taylor et Bruno Redondo (DC)

Wolvendaughter, de Ver (Quindrie Press)

Wonder Woman Historia : The Amazons, par Kelly Sue DeConnick et Phil Jimenez (DC)

Meilleure série continue

Bitter Root, de David F. Walker, Chuck Brown et Sanford Greene (Image)

The Department of Truth, par James Tynion IV et Martin Simmonds (Image)

Immortal Hulk, par Al Ewing, Joe Bennett, et al (Marvel)

Nightwing, par Tom Taylor et Bruno Redondo (DC)

Something Is Killing the Children, par James Tynion IV et Werther Dell'Edera (BOOM ! Studios)

Meilleure série limitée

Beta Ray Bill : Argent Star, par Daniel Warren Johnson (Marvel)

The Good Asian, de Pornsak Pichetshote et Alexandre Tefenkgi (Image)

Hocus Pocus, par Richard Wiseman, Rik Worth et Jordan Collver, hocuspocus.squarespace.com

The Many Deaths of Laila Starr, par Ram V et Filipe Andrade (BOOM ! Studios)

Stray Dogs, par Tony Fleecs et Trish Forstner (Image)

Supergirl : Woman of Tomorrow, par Tom King et Bilquis Evely (DC)

Meilleure nouvelle série

The Human Target, par Tom King et Greg Smallwood (DC)

The Nice House on the Lake, de James Tynion IV et Álvaro Martínez Bueno (DC Black Label)

Not All Robots, par Mark Russell et Mike Deodato Jr (AWA Upshot)

Radiant Black, par Kyle Higgins et Marcelo Costa (Image)

Ultramega, de James Harren (Image Skybound)

Meilleure publication pour les jeunes lecteurs (jusqu'à 8 ans)

Arlo & Pips #2 : Join the Crowd, par Elise Gravel (HarperAlley)

Chibi Usagi : Attack of the Heebie Chibis, par Julie et Stan Sakai (IDW)

Je suis Oprah Winfrey, de Brad Meltzer et Christopher Eliopoulos (Dial Books for Young Readers)

Monster Friends, de Kaeti Vandorn (Random House Graphic)

Petits contes : Shell Quest, de Steph Waldo (HarperAlley)

Meilleure publication pour les enfants (9-12 ans)

Allergic, de Megan Wagner Lloyd et Michelle Mee Nutter (Scholastic)

Four-Fisted Tales : Les animaux au combat, par Ben Towle (Dead Reckoning)

Rainbow Bridge, par Steve Orlando, Steve Foxe et Valentina Brancati (AfterShock)

Salt Magic, de Hope Larson et Rebecca Mock (Margaret Ferguson Books/Holiday House)

Sauver Sorya : Chang et l'ours solaire, par Trang Nguyen et Jeet Zdung (Dial Books for Young Readers)

La science du surf : A Surfside Girls Guide to the Ocean, par Kim Dwinell (Top Shelf)

Meilleure publication pour les adolescents (13-17 ans)

Adora et la distance, par Marc Bernardin et Ariela Kristantina (Comixology Originals)

Clockwork Curandera, vol. 1 : The Witch Owl Parliament, par David Bowles et Raul the Third (Tu Books/Lee & Low Books)

La légende de Tante Po, de Shing Yin Khor (Kokila/Penguin Random House)

Strange Academy, par Skottie Young et Humberto Ramos (Marvel)

Wynd, de James Tynion IV et Michael Dialynas (BOOM ! Box)

Meilleure publication humoristique

Bubble, de Jordan Morris, Sarah Morgan et Tony Cliff (First Second/Macmillan)

Cyclopedia Exotica, par Aminder Dhaliwal (Drawn & Quarterly)

Not All Robots, par Mark Russell et Mike Deodato Jr (AWA Upshot)

The Scumbag, par Rick Remender et divers (Image)

Thirsty Mermaids, de Kat Leyh (Gallery 13/Simon and Schuster)

Zom 100 : Bucket List of the Dead, de Haro Aso et Kotaro Takata, traduction de Nova Skipper (VIZ Media)

Meilleure anthologie

Flash Forward : An Illustrated Guide to Possible (And Not So Possible) Tomorrows, par Rose Eveleth et divers, édité par Laura Dozier (Abrams ComicArts).

My Only Child, de Wang Ning et divers, édité par Wang Saili, traduction par Emma Massara (LICAF/Fanfare Presents)

The Silver Coin, par Michael Walsh et divers (Image)

Superman : Red & Blue, édité par Jamie S. Rich, Brittany Holzherr, et Diegs Lopez (DC)

You Died : An Anthology of the Afterlife, édité par Kel McDonald et Andrea Purcell (Iron Circus)

Meilleure œuvre basée sur la réalité

Le Black Panther Party : A Graphic History, par David F. Walker et Marcus Kwame Anderson (Ten Speed Press)

L'Odyssée de Hakim, Livre 1 : De la Syrie à la Turquie, par Fabien Toulmé, traduction par Hannah Chute (Graphic Mundi/Penn State University Press)

Lugosi : The Rise and Fall of Hollywood's Dracula, par Koren Shadmi (Humanoïdes)

Orwell, de Pierre Christin et Sébastien Verdier, traduction d'Edward Gauvin (SelfMadeHero)

Seek You : Un voyage à travers la solitude américaine, par Kristen Radtke (Pantheon/Penguin Random House)

L'étrange mort d'Alex Raymond, par Dave Sim et Carson Grubaugh (Living the Line)

Meilleur mémoire graphique

Factory Summers, de Guy Delisle, traduit par Helge Dascher et Rob Aspinall (Drawn & Quarterly)

Parenthèse, d'Élodie Durand, traduction d'Edward Gauvin (Top Shelf)

Run : Book One, par John Lewis, Andrew Aydin, L. Fury, et Nate Powell (Abrams ComicArts)

Save It for Later : Promesses, parentalité et urgence de la protestation, par Nate Powell (Abrams ComicArts)

Le secret de la force surhumaine, par Alison Bechdel (Mariner Books)

Meilleur album graphique - Nouveau

Ballade pour Sophie, de Filipe Melo et Juan Cavia, traduction de Gabriela Soares (Top Shelf)

Destroy All Monsters (A Reckless Book), par Ed Brubaker et Sean Phillips (Image)

In, de Will McPhail (Mariner Books)

Meadowlark : A Coming-of-Age Crime Story, par Ethan Hawke et Greg Ruth (Grand Central Publishing)

Monsters, par Barry Windsor-Smith (Fantagraphics)

Meilleur album graphique

The Complete American Gods, de Neil Gaiman, P. Craig Russell et Scott Hampton (Dark Horse)

Locke & Key : Keyhouse Compendium, par Joe Hill et Gabriel Rodríguez (IDW)

Middlewest : The Complete Tale, par Skottie Young et Jorge Corona (Image)

Rick and Morty vs Dungeons and Dragons Deluxe Edition, par Patrick Rothfuss, Jim Zub et Troy Little (Oni/IDW)

La vraie vie des fabuleux Killjoys : California Deluxe Edition, par Gerard Way, Shaun Simon et Becky Cloonan (Dark Horse)

Meilleure adaptation d'un autre média

After the Rain, de Nnedi Okorafor, adapté par John Jennings et David Brame (Megascope/Abrams ComicArts)

Bubble de Jordan Morris, Sarah Morgan et Tony Cliff (First Second/Macmillan)

Disney Cruella : Black, White, and Red, adapté par Hachi Ishie (VIZ Media)

1984 de George Orwell : le roman graphique, adapté par Fido Nesti (Mariner Books)

The Ragged Trousered Philanthropists, de Robert Tressell, adapté par Sophie et Scarlett Rickard (SelfMadeHero)

Meilleure édition américaine d'un ouvrage international

Ballade pour Sophie, de Filipe Melo et Juan Cavia, traduction de Gabriela Soares (Top Shelf)

Entre neige et loup, d'Agnès Domergue et Hélène Canac, traduction de Maria Vahrenhorst (Magnetic)

L'amour : Le Mastiff, de Frédéric Brrémaud et Federico Bertolucci (Magnetic)

La perruche, d'Espé, traduction de Hannah Chute (Graphic Mundi/Penn State University Press)

L'ombre d'un homme, de Benoît Peeters et François Schuiten, traduction de Stephen D. Smith (IDW)

Meilleure édition américaine d'International Material-Asia

Chainsaw Man, de Tatsuki Fujimoto, traduction d'Amanda Haley (VIZ Media)

Kaiju No. 8, de Naoya Matsumoto, traduction de David Evelyn (VIZ Media)

Le mal de l'amour : Junji Ito Story Collection, par Junji Ito, traduction par Jocelyne Allen (VIZ Media)

Robo Sapiens : Tales of Tomorrow (Omnibus), par Toranosuke Shimada, traduction par Adrienne Beck (Seven Seas)

Spy x Family, de Tatsuya Endo, traduction de Casey Loe (VIZ Media)

Zom 100 : Bucket List of the Dead, de Haro Aso et Kotaro Takata, traduction de Nova Skipper (VIZ Media)

Meilleure collection/projet d'archives - bandes (au moins 20 ans)

Vendredi Foster : The Sunday Strips, de Jim Lawrence et Jorge Longarón, édité par Christopher Marlon, Rich Young et Kevin Ketner (Ablaze)

Popeye : The E.C. Segar Sundays, vol. 1 par E.C. Segar, édité par Gary Groth et Conrad Groth (Fantagraphics)

Trots and Bonnie, de Shary Flenniken, édité par Norman Hathaway (New York Review Comics)

La voie du zen, adapté et illustré par C. C. Tsai, traduit par Brian Bruya (Princeton University Press)

Meilleure collection/projet d'archives - Bandes dessinées (au moins 20 ans)

EC Covers Artist's Edition, édité par Scott Dunbier (IDW)

Adieu, Brindavoine, de Tardi, traduction de Jenna Allen, édité par Conrad Groth (Fantagraphics)

Bibliothèque Marvel Comics : Spider-Man vol. 1 : 1962-1964, par Stan Lee et Steve Ditko, édité par Steve Korté (TASCHEN)

Spain Rodriguez : My Life and Times, vol. 3, édité par Patrick Rosenkranz (Fantagraphics)

Steranko Nick Fury : Agent of S.H.I.E.L.D. Artisan Edition, édité par Scott Dunbier (IDW)

Oncle Scrooge : "Island in the Sky, de Carl Barks, édité par J. Michael Catron (Fantagraphics)

Meilleur écrivain

Ed Brubaker, Destroy All Monsters, Friend of the Devil (Image)

Kelly Sue DeConnick, Wonder Woman Historia : The Amazons Book One (DC)

Filipe Melo, Ballade pour Sophie (Top Shelf)

Ram V, The Many Deaths of Laila Starr (BOOM ! Studios) ; The Swamp Thing (DC) ; Carnage : Black, White & Blood, Venom (Marvel)

James Tynion IV, House of Slaughter, Something Is Killing the Children, Wynd (BOOM ! Studios) ; The Nice House on the Lake, The Joker, Batman, DC Pride 2021 (DC) ; The Department of Truth (Image) ; Blue Book, Razorblades (Tiny Onion Studios)

Meilleur auteur/artiste

Alison Bechdel, Le secret d'une force surhumaine (Mariner Books)

Junji Ito, Deserter : Junji Ito Story Collection, Lovesickness : Junji Ito Story Collection, Sensor (VIZ Media)

Daniel Warren Johnson, Superman : Red & Blue (DC) ; Beta Ray Bill (Marvel)

Will McPhail, In : Un roman graphique (Mariner Books)

Barry Windsor-Smith, Monsters (Fantagraphics)

Meilleur crayon/encreur ou équipe crayon/encreur

Filipe Andrade, Les nombreuses morts de Laila Starr (BOOM ! Studios)

Phil Jimenez, Wonder Woman Historia : The Amazons (DC)

Bruno Redondo, Nightwing (DC)

Esad Ribic, Eternals (Marvel)

P. Craig Russell, Mythologie nordique (Dark Horse)

Meilleur peintre/artiste multimédia (art intérieur)

Federico Bertolucci, Brindille, Amour : Le Mastiff (magnétique)

John Bolton, Hell's Flaw (Renegade Arts Entertainment)

Juan Cavia, Ballade pour Sophie (Top Shelf)

Frank Pe, Little Nemo (magnétique)

Ileana Surducan, Le dimanche perdu (Pronoia AB)

Sana Takeda, Monstress (Image)

Meilleur artiste de couverture

Jen Bartel, Future State Immortal Wonder Woman #1 & 2, Wonder Woman Black & Gold #1, Wonder Woman 80th Anniversary (DC) ; couvertures variantes du Mois de l'histoire des femmes (Marvel)

David Mack, Mythologie nordique (Dark Horse)

Bruno Redondo, Nightwing (DC)

Alex Ross, Black Panther, Captain America, Captain America/Iron Man #2, Immortal Hulk, Iron Man, Les États-Unis des Marvels (Marvel)

Julian Totino Tedesco, Just Beyond : Monstrosity (BOOM!/KaBoom !); Dune : House Atreides (BOOM ! Studios) ; Action Comics (DC) ; The Walking Dead Deluxe (Image Skybound)

Yoshi Yoshitani, I Am Not Starfire (DC) ; The Blue Flame, Giga, Witchblood (Vault)

Meilleur coloriage

Filipe Andrade/Inês Amaro, The Many Deaths of Laila Starr (BOOM ! Studios)

Terry Dodson, Adventureman (Image Comics)

K. O'Neill, La tapisserie du dragon de thé (Oni)

Jacob Phillips, Destroy All Monsters, Friend of the Devil (Image)

Matt Wilson, Undiscovered Country (Image) ; Fire Power (Image Skybound) ; Eternals, Thor, Wolverine (Marvel) ; Jonna and the Unpossible Monsters (Oni)

Meilleur lettrage

Wes Abbott, Future State, Nightwing, Suicide Squad, Wonder Woman Black & Gold (DC)

Clayton Cowles, The Amazons, Batman, Batman/Catwoman, Strange Adventures, Wonder Woman Historia (DC) ; Adventureman (Image) ; Daredevil, Eternals, King in Black, Strange Academy, Venom, X-Men Hickman, X-Men Duggan (Marvel)

Crank !, Jonna and the Unpossible Monsters, The Tea Dragon Tapestry (Oni) ; Money Shot (Vault)

Ed Dukeshire, Once & Future, Seven Secrets (BOOM Studios)

Barry Windsor-Smith, Monsters (Fantagraphics)

Meilleur périodique/journalisme lié à la bande dessinée

Alter Ego, édité par Roy Thomas (TwoMorrows)

The Columbus Scribbler, édité par Brian Canini, Jack Wallace et Steve Steiner, columbusscribbler.com

Fanbase Press, édité par Barbra Dillon, fanbasepress.com

tcj.com, édité par Tucker Stone et Joe McCulloch (Fantagraphics)

WomenWriteAboutComics.com, édité par Wendy Browne et Nola Pfau (WWAC)

Meilleur livre sur la bande dessinée

Toutes les merveilles, par Douglas Wolk (Penguin Press)

L'art de la bande dessinée thaïlandaise : A Century of Strips and Stripes, par Nicolas Verstappen (River Books)

Fantastic Four No. 1 : Panel by Panel, par Stan Lee, Jack Kirby, Chip Kidd, et Geoff Spear (Abrams ComicArts)

Old Gods & New : A Companion to Jack Kirby's Fourth World, par John Morrow, avec Jon B. Cooke (TwoMorrows)

True Believer : The Rise and Fall of Stan Lee, par Abraham Riesman (Crown)

Meilleur travail académique/scolaire

La bande dessinée et les origines du manga : A Revisionist History, par Eike Exner (Rutgers University Press)

La vie et les bandes dessinées de Howard Cruse : Taking Risks in the Service of Truth, par Andrew J. Kunka (Rutgers University Press)

Voyageurs mystérieux : Steve Ditko et la recherche d'une nouvelle identité libérale, par Zack Kruse (University Press of Mississippi)

Pulp Empire : The Secret History of Comics Imperialism, par Paul S. Hirsch (University of Chicago Press)

La renaissance de la bande dessinée anglaise : A Kaleidoscope, 1847-1870, par David Kunzle (University Press of Mississippi)

Meilleure conception de publication

The Complete American Gods, dessiné par Ethan Kimberling (Dark Horse)

The Complete Life and Times of Scrooge McDuck Deluxe Edition, conçu par Justin Allan-Spencer (Fantagraphics)

Crashpad, conçu par Gary Panter et Justin Allan-Spencer (Fantagraphics)

Hotel Diablo de Machine Gun Kelly, conçu par Tyler Boss (Z2)

Bibliothèque Marvel Comics : Spider-Man vol. 1 : 1962-1964 (TASCHEN)

Popeye Vol. 1 par E.C. Segar, dessiné par Jacob Covey (Fantagraphics)

Meilleur webcomic

Batman : Wayne Family Adventures, par CRC Payne et StarBite (DC/WEBTOON), https://www.webtoons.com/en/slice-of-life/batman-wayne-family-adventures/list?title_no=3180&page=

Isle of Elsi, par Alec Longstreth, https://www.isleofelsi.com/comics/ioe6/page-259/

Lore Olympus, de Rachel Smythe (WEBTOON), https://www.webtoons.com/en/romance/lore-olympus/list?title_no=1320&page=1

Navillera : Comme un papillon, de Hun et Jimmy, traduction de Kristianna Lee (Tapas Medie/Kakao Entertainment), https://tapas.io/series/navillera-like-a-butterfly

Unmasked, de Breri et Nuitt (WebToon Factory/Europe Comics), https://www.webtoonfactory.com/en/serie/unmasked/

Meilleure bande dessinée numérique
Days of Sand, d'Aimée de Jongh, traduction de Christopher Bradley (Europe Comics)

Everyone Is Tulip, par Dave Baker et Nicole Goux, everyoneistulip.com

C'est Jeff, par Kelly Thompson et Gurihiru (Marvel)

Love After World Domination 1-3, de Hiroshi Noda et Takahiro Wakamatsu, traduction de Steven LeCroy (Kodansha)

Snow Angels, par Jeff Lemire et Jock (Comixology Originals) 

Annonce des nominations pour les 2022 Will Eisner Comic Industry Awards

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Contact : Jackie Estrada

jackie@comic-con.org

DC et Image ont le plus grand nombre de nominations

SAN DIEGO - Le Comic-Con est fier d'annoncer les nominations pour les Will Eisner Comic Industry Awards 2022. Les nominations concernent des œuvres publiées entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021 et ont été choisies par un jury de haut niveau.

Une fois de plus, les nominés de cette année, répartis dans 32 catégories, reflètent le large éventail de matériel publié aujourd'hui aux États-Unis dans le domaine de la bande dessinée et du roman graphique, soit plus de 150 titres imprimés et en ligne de quelque 65 éditeurs, produits par des créateurs du monde entier.

DC et Image ont reçu le plus grand nombre de nominations : DC avec 15 (plus 7 partagées) et Image avec 14 (plus 4 partagées). En tête du peloton pour DC avec 5 nominations, on trouve Nightwing, en lice pour la meilleure série continue, le meilleur numéro unique, le meilleur lettrage (West Abbott), ainsi que le meilleur crayonneur/encreur et le meilleur artiste de couverture pour Bruno Redondo. Wonder Woman Historia : The Amazons a obtenu 4 nominations : Best Single Issue, Best Writer (Kelly Sue DeConnick), Best Penciller/Inker (Phil Jimenez), et Best Lettering (Clayton Cowles). Pour l'image, Destroy All Monsters (A Reckless Book) a obtenu des nominations dans les catégories Meilleur album graphique - nouveau, Meilleur scénariste (Ed Brubaker) et Meilleure mise en couleur (Jacob Phillips). Image a deux nominations dans chacune des catégories suivantes : meilleure série continue(Bitter Root, The Department of Truth), meilleure série limitée(The Good Asian, Stray Dogs) et meilleure nouvelle série(Radiant Black, Ultramega).

Fantagraphics a 11 nominations, dominant la catégorie "Best Archival Collection-Comic Books" avec 3 des 6 nominations et la catégorie "Best Publication Design" avec 3 des 5 nominations. En outre, l'opus magnum de Barry Windsor-Smith, intitulé Monsters de Barry Windsor-Smith a reçu des nominations dans les catégories "Meilleur album graphique - nouveau", "Meilleur auteur/artiste" et "Meilleur lettrage". IDW et sa filiale Top Shelf ont obtenu 11 nominations, avec en tête de liste Ballade pour Sophie de Filipe Melo et Juan Cavia, dans les catégories Meilleur nouvel album graphique, Meilleure édition américaine d'un ouvrage international, Meilleur scénariste et Meilleur peintre/artiste multimédia.

Avec 8 nominations, VIZ Media a obtenu 5 des 6 nominations dans la catégorie Meilleure édition américaine de matériel international - Asie. Marvel Comics a reçu 7 nominations (plus 5 partagées), et BOOM ! en a 7 (dont 3 partagées). Le titre phare de BOOM ! est Les nombreux décès de Laila Starr de Ram V et Filipe Andrade, nominé dans les catégories Meilleure série limitée, Meilleur scénariste, Meilleur crayonneur/encreur et meilleur coloriste.

Les autres éditeurs ayant reçu plusieurs nominations sont Abrams (5), Dark Horse (5), Mariner Books (5), Magnetic Press (4) et Oni (2 plus 2 partagées). Quinze sociétés ont deux nominations chacune, et 37 autres sociétés ou individus ont une nomination chacun.

Parmi les projets ayant obtenu deux nominations, on trouve Pas tous des robots (AWA Upshot), Superman : Red & Blue (DC), Popeye : Les dimanches d'EC Seger (Fantagraphics), Bubble (First Second/Macmillan), You Died : An Anthology of the Afterlife (Iron Circus). (Iron Circus), Alison Bechdel's Le secret de la force surhumaine d'Alison Bechdel (Mariner Books), Will McPhail's In de Will McPhail (Mariner Books), Bibliothèque Marvel Comics : Spider-Man 1962-1964 (TASCHEN), Le mal d'amour : Junji Ito Story Collection (VIZ Media), et Zom 100 : Bucket List of the Dead (VIZ Media).

En ce qui concerne les créateurs, James Tynion IV a 5 nominations : 2 pour la meilleure série continue(Department of Truth, Something Is Killing the Children), la meilleure nouvelle série(The Nice House on the Lake), la meilleure publication pour adolescents(Wynd) et le meilleur scénariste. Redondo, Windsor-Smith, Melo, Cavia, Andrade et Daniel Warren Johnson (meilleure nouvelle, meilleure série limitée pour Marvel's Beta Ray Bill, meilleur auteur/artiste) ont chacun trois nominations. Seize autres créateurs ont reçu deux nominations,

Nommés en l'honneur du célèbre créateur de bandes dessinées Will Eisner, ces prix célèbrent leur 34e année d'existence et mettent en lumière les meilleures publications et les meilleurs créateurs de bandes dessinées et de romans graphiques. Le jury des Eisner Awards 2022 est composé de Barbara Randall Kesel, auteur et éditrice de bandes dessinées, Kim Munson, auteur et historienne de l'art, Rik Offenberger, auteur, éditeur et journaliste, Jameson Rohrer, bibliothécaire, Jessica Tseang, journaliste et historienne de bandes dessinées, et Aaron Trites, détaillant.

Le vote pour les prix s'est déroulé en ligne. La date limite de vote était fixée au 8 juin. Les questions relatives à la procédure de vote peuvent être adressées à l'administratrice des prix Eisner, Jackie Estrada, à l'adresse suivante : jackie@comic-con.org.

Les trophées des Eisner Awards seront remis lors d'une cérémonie de gala qui se tiendra pendant le Comic-Con, dans la soirée du 22 juillet.

Les juges sélectionnent six personnes pour le Temple de la renommée Eisner 2022

Les électeurs choisiront 4 autres personnes à introniser

Le Comic-Con International (Comic-Con) a annoncé que les juges des Eisner Awards ont sélectionné six personnes qui seront automatiquement intronisées au Will Eisner Comic Awards Hall of Fame pour 2022. Parmi ces personnes intronisées figurent deux artistes de bande dessinée décédés : Max Gaines , fondateur/éditeur d'EC (qui a conçu la première bande dessinée en quadrichromie sur papier journal cousu à cheval en 1933) et le scénariste Mark Gruenwald (rédacteur en chef légendaire de Marvel Comics) ; deux pionniers de la bande dessinée : l'illustratrice britannique Marie Duval (cocréatrice en 1867 du personnage de bande dessinée britannique "Alley Sloper", considéré comme le premier personnage de bande dessinée récurrent) ; la dessinatrice Rose O'Neill (créatrice des Kewpies en 1912) et deux légendes vivantes : L'artiste philippin Alex Niño (DC, Marvel, Warren, Heavy Metal, etc.) et l'artiste P. Craig Russell (connu pour Elric, ses adaptations d'opéras en romans graphiques et ses collaborations avec Neil Gaiman, notamment sur The Sandman, Coraline, American Gods et Norse Mythology).

            Les juges ont également sélectionné 17 candidats parmi lesquels les électeurs choisiront 4 personnes qui seront intronisées au Temple de la renommée cet été. Ces nominés sont Howard Chaykin, Gerry Conway, Kevin Eastman, Steve Englehart, Moto Hagio, Larry Hama, Jeffrey Catherine Jones, David Mazzucchelli, Jean-Claude Mézières, Grant Morrison, Gaspar Saladino, Jim Shooter, Garry Trudeau, Ron Turner, George Tuska, Mark Waid et Cat Yronwode . Plus d'informations sur les nominés sont disponibles ici

            Le vote pour le Temple de la renommée se fait en ligne. Une procédure de vote en deux étapes a été mise en place pour renforcer la sécurité. Dans un premier temps, les électeurs potentiels doivent s'inscrire sur le site www.comic-con.org/eisnervote. Après avoir rempli un formulaire, les électeurs éligibles seront invités à se rendre sur le site pour voter. Les personnes qui ont été autorisées à voter en 2021 recevront une invitation à participer et n'auront pas besoin de se réinscrire. Les personnes autorisées à voter sont les créateurs de bandes dessinées, de romans graphiques et de webcomics (auteurs, artistes, dessinateurs, crayonneurs, encreurs, lettreurs, coloristes), les éditeurs et rédacteurs de bandes dessinées et de romans graphiques, les historiens et éducateurs spécialisés dans la bande dessinée, les bibliothécaires spécialisés dans les romans graphiques, ainsi que les propriétaires et gérants de magasins de vente au détail de bandes dessinées. La date limite de vote est fixée au 11 mai. Les nouveaux électeurs doivent s'être inscrits avant le 5 mai pour être invités à voter. Les questions concernant le processus de vote peuvent être envoyées à l'administrateur des Eisner Awards, Jackie Estrada, à l'adresse suivante jackie@comic-con.org

      Le jury des Eisner Awards 2022 est composé de Barbara Randall Kesel, auteur et éditrice de bandes dessinées, Kim Munson, auteur et historienne de l'art, Rik Offenberger, auteur, éditeur et journaliste, Jameson Rohrer, bibliothécaire, Jessica Tseang, journaliste et historienne de bandes dessinées, et Aaron Trites, détaillant.

      Les trophées du Eisner Hall of Fame seront remis lors d'une cérémonie de gala qui se tiendra pendant le Comic-Con, le 22 juillet au soir.

2022 Nominations Eisner
Choix des juges

Max Gaines (1894-1947)

En 1933, Max Gaines a conçu le premier dépliant en quadrichromie sur papier journal cousu à cheval, précurseur du format de bande dessinée en couleur qui est devenu la norme pour l'industrie américaine de la bande dessinée. Il a été coéditeur (avec Jack Liebowitz) de All-American Publications, une société de bandes dessinées qui a introduit des personnages de fiction durables tels que Green Lantern, Wonder Woman et Hawkman. Il a ensuite fondé Educational Comics, produisant la série Picture Stories from the Bible. Il est l'auteur de l'un des premiers essais sur les bandes dessinées, une brochure de 1942 intitulée Narrative Illustration, The Story of the Comics (Illustration narrative, l'histoire des bandes dessinées). Après la mort de Gaines (dans un accident de bateau à moteur) en 1947, Educational Comics a été repris par son fils Bill Gaines, qui a transformé la société (aujourd'hui connue sous le nom de EC Comics) en un pionnier de la bande dessinée d'horreur, de science-fiction et satirique.

Mark Gruenwald (1953-1996)

Mark Gruenwald a été engagé par Marvel Comics en 1978 et y est resté jusqu'à sa mort. Au cours de son mandat, il a travaillé sur divers ouvrages avant de devenir rédacteur en chef et gardien de la continuité pendant la majeure partie des années 1980. Gruenwald avait le don de se souvenir de tous les détails de Marvel Comics. L'éditeur a même lancé un défi aux lecteurs pour qu'ils le déjouent, mais a dû l'interrompre lorsqu'il est devenu évident que personne ne pouvait le battre. Gruenwald est surtout connu pour son travail sur une nouvelle équipe de héros connue sous le nom de Squadron Supreme. Les personnages du Squadron existaient déjà, mais Gruenwald a décidé de se concentrer sur une nouvelle équipe de héros dans une réalité alternative. The Squadron Supreme a fait l'objet d'une mini-série de 12 numéros et est considéré comme un précurseur des paraboles de super-héros déconstructionnistes très populaires telles que Watchmen, Kingdom Come et The Boys. Malheureusement, Gruenwald est mort d'une insuffisance cardiaque en 1996. Il avait dit depuis longtemps à sa femme qu'il voulait que ses cendres fassent partie de son œuvre. Lorsque Squadron Supreme a été rassemblé dans un livre de poche, ses cendres ont été mélangées à l'encre.

Alex Niño

Alex Niño fait partie des artistes philippins recrutés pour les bandes dessinées américaines par le rédacteur en chef de DC Comics, Joe Orlando, et l'éditeur Carmine Infantino en 1971. Les premiers travaux de Niño pour DC consistent à dessiner des histoires pour House of Mystery, Weird War Tales et d'autres anthologies surnaturelles, ainsi que le récit d'aventure dans la jungle "Korak" dans Tarzan. Il s'installe aux États-Unis en 1974. Au cours des décennies suivantes, Niño a dessiné toutes sortes d'histoires pour DC, Marvel, Warren(Creepy, Eerie, Vampirella), Heavy Metal, Byron Preiss, Dark Horse Comics et d'autres éditeurs. À partir des années 1980, Niño s'est lancé dans le cinéma et les jeux vidéo, réalisant des travaux de conception et de design pour Hanna-Barbera, Sega et Walt Disney Pictures(Mulan et Atlantis). Niño a reçu un Inkpot Award en 1976.

P. Craig Russell

P. Craig Russell a passé 50 ans à produire des romans graphiques, des bandes dessinées et des illustrations. Il est entré dans l'industrie de la bande dessinée en 1972 en tant qu'assistant de l'artiste Dan Adkins. Après s'être fait un nom chez Marvel avec Killraven, Dr. Strange et Elric, Russell a commencé à travailler sur des projets plus personnels, tels que des adaptations d'opéras de Mozart(La Flûte enchantée), Strauss(Salomé) et Wagner(L'Anneau du Nibelung). Russell est également connu pour sa série Fairy Tales of Oscar Wilde et ses adaptations en roman graphique de The Sandman de Neil Gaiman : The Dream Hunters, Coraline, Murder Mysteries et American Gods de Neil Gaiman. Son projet le plus récent est Norse Mythology de Gaiman pour Dark Horse. Russell a reçu un Inkpot Award en 1993 et a remporté plusieurs Harvey et Eisner Awards.

Pionniers

Marie Duval (1847-1890)

"Marie Duval" est née Isabelle Emilie Louisa Tessier à Marleybone, Londres, en 1847. Tessier a été l'une des premières femmes dessinatrices en Europe. Sa renommée repose sur ses contributions aux pages de bande dessinée Ally Slo per, créées avec son mari Charles Henry Ross dans le périodique humoristique Fun, et réimprimées dans un livre à un shilling, Ally Sloper : A Moral Lesson (titre complet : Some Playful Episodes in the Career of Ally Sloper late of Fleet Street, Timbuctoo, Wagga Wagga, Millbank, and elsewhere with Casual References to Ikey Mo) en novembre 1873. Cet ouvrage est souvent appelé "la première bande dessinée britannique". L'idée d'un personnage de bande dessinée récurrent et familier - si fondamentale pour les bandes dessinées et les dessins animés tels que nous les connaissons aujourd'hui - semble avoir commencé avec Ally Sloper. Ce personnage très populaire (un ouvrier buveur et tire-au-flanc) aurait inspiré à la fois le personnage du clochard de Charlie Chaplin et celui de W. C. Fields. Outre Ally Sloper, Marie Duval a dessiné toute une série de fantaisies comiques ("caricatures") pour le magazine Judy, rival victorien de Punch.

Rose O'Neill (1874-1944)

Rose O'Neill était une dessinatrice et écrivaine américaine qui, à un jeune âge, est devenue l'illustratrice commerciale la plus connue et la mieux payée des États-Unis. Une bande dessinée de quatre planches de Rose O'Neill a été publiée dans le numéro du 19 septembre 1896 du magazine Truth, faisant d'elle la première femme américaine à publier une bande dessinée. Elle a acquis une renommée et une fortune internationales en créant le Kewpie, le personnage de bande dessinée le plus connu avant Mickey Mouse. Ses dessins animés Kewpie, qui ont fait leurs débuts dans un numéro de 1909 du Ladies' Home Journal, ont été transformés en poupées en biscuit en 1912 par J. D. Kestner, une entreprise allemande de jouets. Les poupées sont devenues immédiatement populaires et sont considérées comme l'un des premiers jouets commercialisés en masse aux États-Unis.

2022 Candidats

Howard Chaykin

Après avoir été l'assistant de Gil Kane, Wally Wood, Neal Adams et Gray Morrow, Howard Chaykin devient, au début des années 1970, pigiste pour des éditeurs tels que Marvel, DC, Warren et Heavy Metal. En 1974, il crée "Cody Starbuck" pour Star*Reach. Chaykin est le pionnier du roman graphique avec The Stars My Destination d'Alfred Bester et Empire de Samuel R. Delaney, entre autres. En 1977, avant la sortie des films, il a dessiné les premières bandes dessinées de Star Wars sur des scénarios de Roy Thomas. En 1983, il crée la série à succès American Flagg ! chez First Comics. Dans les années 1980, il crée Black Kiss (Vortex), The Shadow and Blackhawk (DC) et son roman graphique postmoderne Time2 chez First. Parmi ses projets ultérieurs figurent Twilight, Power and Glory, American Century, Mighty Love, The Divided States of Hysteria et Hey, Kids ! Comics !

Gerry Conway

Gerry Conway est surtout connu pour avoir co-créé le justicier de Marvel Comics The Punisher (avec l'artiste Ross Andru) et Ms. Marvel (avec John Buscema), et pour avoir scénarisé la mort du personnage Gwen Stacy pendant sa longue série sur The Amazing Spider-Man . Il est également connu pour avoir co-créé les personnages de DC Comics Firestorm, Power Girl, Killer Croc et Jason Todd. Il a écrit Justice League of America pendant huit ans et a scénarisé le premier crossover intercompagnies majeur des temps modernes, Superman vs. the Amazing Spider-Man.

Kevin Eastman

Le scénariste, artiste et éditeur Kevin Eastman a co-créé Teenage Mutant Ninja Turtles avec Peter Laird. Le duo a publié lui-même la bande dessinée à partir de 1984, sous la marque Mirage Studios. Les Tortues sont rapidement passées à d'autres médias et ont joué dans de nombreux films, séries télévisées animées et lignes de jouets au fil des ans. En 1990, Eastman fonde Tundra Publishing, qui finance et publie des bandes dessinées de créateurs tels qu'Alan Moore, Melinda Gebbie, Eddie Campbell et Mike Allred, jusqu'en 1993. Eastman a également été propriétaire du magazine Heavy Metal pendant plus de 20 ans, jusqu'en 2014, et a continué à en être l'éditeur jusqu'en 2020.

Steve Englehart

Steve Englehart a commencé à écrire pour Marvel Comics en 1971, avec de longues séries sur Captain America, Hulk, The Avengers, Dr. Strange et une douzaine d'autres titres, co-créant au passage les personnages Shang-Chi, Star-Lord et Mantis. Il a finalement été engagé par DC Comics pour devenir leur scénariste principal et réorganiser leurs personnages principaux (Superman, Batman, Wonder Woman, Flash et Green Lantern). C'est ce qu'il a fait, mais il a également écrit une série solo sur Batman avec des illustrations de Walt Simonson et Marshall Rogers (immédiatement surnommée la version "définitive") qui est devenue plus tard le premier film sur Batman de Warner Brothers. En 1983, il crée Coyote, pour la collection Epic de Marvel. D'autres projets lui appartenant(Scorpio Rose, The Djinn) sont mélangés à des séries de la société(Green Lantern, Silver Surfer, Fantastic Four). En 1992, Steve a été invité à participer à la création d'un panthéon de la bande dessinée appelé l'Ultraverse. L'une de ses contributions, The Night Man, est devenue non seulement une série de bandes dessinées à succès, mais aussi une série télévisée. Cela l'a amené à travailler pour Hollywood, notamment sur des séries animées telles que Street Fighter, GI Joe et Team Atlantis pour Disney.

Moto Hagio

Moto Hagio fait partie d'un groupe de femmes qui ont percé dans l'industrie du manga, dominée par les hommes, et ont été les pionnières du mouvement shōjo (bandes dessinées pour filles) au début des années 1970. L'œuvre de Hagio, Heart of Thomas(1974), inspirée du film This Special Friendship(1964), a été l'une des premières entrées dans le sous-genre shōnen-ai (garçons amoureux). Le travail au trait et l'imagerie dramatique de Hagio ont influencé de nombreux artistes de manga, et elle a contribué à façonner le style d'arrière-plans émotionnels et symboliques que de nombreux artistes de manga dessinent aujourd'hui. Ses principales œuvres comprennent A Drunken Dream, They Were Eleven et Otherworld Barbara. Elle a reçu la médaille d'honneur japonaise avec le ruban violet (la première femme créatrice de bandes dessinées à le faire), le grand prix SF du Japon, le grand prix culturel Osamu Tezuka et un prix Inkpot, entre autres distinctions.

Larry Hama

Larry Hama est un écrivain/artiste/éditeur/acteur qui est surtout connu comme le scénariste des bandes dessinées de Marvel G.I. Joe : A Real American Hero, G.I. Joe : Special Missions et Wolverine dans les années 80 et 90. Il a également écrit, édité ou dessiné pour Avengers, Conan, Batman, Wonder Woman, X-Men, Spider-Man et des dizaines d'autres. Ses illustrations et dessins humoristiques ont été publiés dans National Lampoon, Esquire, New York et Rolling Stone . Son dernier roman est The Death of Captain America (La mort de Captain America). Il a également écrit Batman Shadow of the Bat et Wonder Woman pour l'événement Convergence de DC Comics, ainsi que Call of Duty : Black Ops III pour Dark Horse et G.I. Joe : A Real American Hero pour IDW.

Jeffrey Catherine Jones

Jones (1944-2011) a commencé à créer des bandes dessinées en 1964. Alors qu'il fréquente le Georgia State College, Jones rencontre une autre étudiante, Mary Louise Alexander ; ils commencent à se fréquenter et se marient en 1966. Après avoir obtenu leur diplôme, le couple s'installe à New York, mais se sépare au début des années 1970. (La scénariste et éditrice Louise Jones Simonson a été intronisée au Eisner Hall of Fame en 2020). À New York, Jones trouve du travail en dessinant pour King Comics, Gold Key, Creepy, Eerie et Vampirella, ainsi que pour Witzend de Wally Wood. Jones a peint les couvertures de plus de 150 livres, dont les éditions de poche Ace de la série Fafhrd and the Gray Mouser de Fritz Leiber et Postmarked the Stars, The Zero Stone, Uncharted Stars et bien d'autres d'Andre Norton. Au début des années 1970, lorsque le National Lampoon a commencé à être publié, Jones y a publié une bande dessinée intitulée Idyl. De 1975 à 1979, Jones partage son espace de travail avec Bernie Wrightson, Barry Windsor-Smith et Michael Wm Kaluta, collectivement appelé The Studio. Au début des années 1980, Jones a une bande récurrente dans Heavy Metal intitulée I'm Age. À la fin des années 1990, Jones a commencé à prendre des hormones féminines et a subi une chirurgie de réattribution sexuelle. Elle est décédée en mai 2011.

David Mazzucchelli

David Mazzucchelli a commencé à travailler dans la bande dessinée au début des années 1980, d'abord chez Marvel Comics où il est devenu l'artiste attitré de Daredevil. Il a travaillé avec le scénariste Denny O'Neil et a terminé son travail sur ce titre avec l'arc narratif Daredevil : Born Again, écrit par Frank Miller. Il collabore à nouveau avec Miller sur Batman : Year One, considéré comme l'une des meilleures histoires de Batman jamais produites. Mazzucchelli se consacre ensuite à des projets plus personnels, dont sa propre anthologie indépendante, Rubber Blanket, et une adaptation de la Cité de verre de Paul Auster. En 2009, Pantheon Books a publié le roman graphique de Mazzucchelli, Asterios Polyp, qui a remporté le Los Angeles Times Book Prize et trois Eisner Awards.

Jean-Claude Mézières

Jean-Claude Mézières (1938-2022) est un dessinateur de bande dessinée et un illustrateur français. Formé à l'Institut des Arts Appliqués, il travaille comme illustrateur pour des livres et des magazines, ainsi que dans la publicité. L'intérêt qu'il porte depuis toujours au Far West l'amène à voyager aux États-Unis en 1965, à la recherche d'une aventure en tant que cow-boy, une expérience qui influencera son travail ultérieur. De retour en France, Mézières s'associe à son ami d'enfance, Pierre Christin, pour créer Valérian et Laureline, la populaire série de bandes dessinées de science-fiction pour laquelle il est le plus connu et qui a influencé de nombreux films de science-fiction et de fantasy, dont Star Wars. Mézières a également travaillé en tant que designer conceptuel sur plusieurs projets cinématographiques, notamment le film de Luc Besson Le Cinquième Élément(1997), tout en continuant à travailler en tant qu'illustrateur pour des journaux, des magazines et des publicités. Mézières a reçu une reconnaissance internationale grâce à un certain nombre de prix prestigieux, notamment le Grand Prix de la ville d'Angoulême en 1984.

Grant Morrison

Grant Morrison a commencé à écrire des bandes dessinées au début des années 1980 sur différents titres pour des éditeurs britanniques, notamment Warrior, Dr. Who et 2000 AD . Le premier succès de Morrison aux États-Unis a été Animal Man pour DC, suivi de Doom Patrol. En 1989, DC a publié le roman graphique Arkham Asylum : A Serious House on Serious Earth de Morrison et Dave McKean, qui a connu un grand succès. Dans les années 1990, Grant a produit plusieurs titres pour la ligne Vertigo de DC, dont The Invisibles, Sebastian O, Flex Mentallo, The Mystery Play et Kill Your Boyfriend. Toujours chez DC, ils ont écrit JLA, The Flash et DC One Million. En 2000-2001, Morrison passe chez Marvel, où il écrit Marvel Boy, Fantastic Four 1234 et New X-Men. Les travaux de Grant pour DC au cours des dernières décennies comprennent The Filth, W3, Seaguy, Seven Soldiers, Final Crisis, All-Star Superman (avec Frank Quitely), The Multiversity, le roman graphique JLA : Earth 2 et le titre Batman en cours. Les projets les plus récents de Morrison comprennent Happy ! et Nameless pour Image, 2015, Klaus et Proctor Valley Road pour BOOM !, et Green Lantern, Wonder Woman : Earth One, Superman et The Authority pour DC.

Gaspar Saladino

Gaspar Saladino (1927-2016) a travaillé pendant plus de 60 ans dans l'industrie de la bande dessinée en tant que lettreur et concepteur de logos. Selon l'ancien éditeur de DC Paul Levitz, "son travail sur la série Swamp Thingde Len Wein et Bernie Wrightson a établi un nouveau niveau pour ce que le lettrage pouvait faire pour ajouter à la narration dans les bandes dessinées américaines périodiques, apportant plus de drame avec son style innovant." Saladino a commencé à travailler comme lettreur chez DC en 1949. Parmi les titres sur lesquels il a travaillé figurent Justice League of America, The Flash, Strange Adventures, Mystery in Space, G.I. Combat, Hellblazer et Superman vs. Muhammad Ali .Il a également dessiné et lettré les publicités de la maison DC et des centaines de couvertures. Parmi les logos conçus par Saladino figurent Green Lantern, House of Mystery, Batman, Swamp Thing, Teen Titans, Metal Men, Adam Strange et Phantom Stranger. Pour Marvel, il a créé les logos de The Avengers et de Captain America and the Falcon, entre autres. Il a été actif jusqu'en 2002 environ.

Jim Shooter

À l'âge de 14 ans, Shooter commence à vendre des histoires à DC Comics, écrivant pour Action Comics et Adventure Comics. En janvier 1976, il rejoint l'équipe de Marvel en tant qu'assistant rédacteur et scénariste. En 1978, il succède à Archie Goodwin et devient le neuvième rédacteur en chef de Marvel. Marvel a connu certains de ses plus grands succès pendant les neuf années du mandat de Shooter, notamment la série de Chris Claremont et John Byrne sur les Uncanny X-Men, le travail de Byrne sur les Fantastic Four, la série d'histoires de Frank Miller sur Daredevil et l'intégration par Walt Simonson de la mythologie nordique dans l'univers Marvel avec Thor. Shooter a également institutionnalisé les royalties pour les créateurs, en lançant la marque Epic pour les œuvres appartenant à des créateurs en 1982 ; il a introduit des événements croisés à l'échelle de l'entreprise, avec Marvel Super Hero Contest of Champions et Secret Wars; et il a lancé une nouvelle ligne, finalement infructueuse, appelée New Universe, pour commémorer le 25e anniversaire de Marvel en 1986. Shooter quitte Marvel en 1987 et fonde Valiant Comics. Avec plusieurs de ses collègues, il fonde ensuite l'éphémère Defiant Comics au début de 1993, suivi deux ans plus tard par Broadway Comics.

Garry Trudeau

Trudeau a fréquenté l'université de Yale, où il a été dessinateur et rédacteur pour The Yale Record. Il a également créé une bande dessinée intitulée Bull Tales, qui a été publiée dans le Yale Daily News en 1969. Universal Press Syndicate a acheté la bande dessinée et a commencé à la vendre à plus de 400 journaux dans tout le pays sous le titre Doonesbury. Au cours de sa longue carrière, Trudeau a fait plusieurs déclarations politiques dans ses bandes dessinées et a fait œuvre de pionnier en abordant des sujets tels que l'homosexualité dans les bandes dessinées. Il a également été un fervent défenseur des droits des dessinateurs. En 1975, Trudeau a été le premier dessinateur de bandes dessinées à recevoir le prix Pulitzer, puis le prix Rueben en 1996. Doonesbury a fait l'objet d'un court métrage d'animation en 1977 et d'une comédie musicale à Broadway en 1984.

Ron Turner

Ron Turner a fondé Last Gasp en 1970, une maison d'édition basée à San Francisco, spécialisée dans l'art underground et la contre-culture. Au cours des 52 dernières années, Last Gasp a été un éditeur, un distributeur et un grossiste de comix underground et de livres en tout genre. Bien que la société soit apparue sur la scène un peu plus tard que certains autres éditeurs underground, Last Gasp a continué à publier des comix bien plus longtemps que la plupart de ses concurrents. Outre la publication de titres originaux remarquables tels que Slow Death, Wimmen's Comix, Binky Brown Meets the Holy Virgin Mary, Air Pirates, It Ain't Me Babe et Weirdo, la société a également repris les rênes de titres importants tels que Zap Comix et Young Lust à des rivaux qui avaient fait faillite. La société publie des livres d'art et de photographie, des romans graphiques, des traductions de mangas, de la fiction et de la poésie.

George Tuska

George Tuska (1916-2009) termine ses études à la National Academy School of Art à l'âge de 21 ans. En 1939, il devient assistant pour la bande dessinée Scorchy Smith. À la même époque, il rejoint le studio Iger-Eisner, où il travaille sur des histoires pour divers titres de bandes dessinées, dont Jungle, Wings, Planet, Wonderworld et Mystery Men . Dans les années 1940, en tant que membre du studio Harry "A" Chesler, il dessine plusieurs épisodes de Captain Marvel, Golden Arrow, Uncle Sam et El Carim. Après la guerre, il continue à travailler dans le domaine de la bande dessinée, avec des histoires mémorables pour Crime Does Not Pay de Charles Biro, ainsi que pour Black Terror, Crimebuster et Doc Savage. Il devient également l'artiste principal de Scorchy Smith de 1954 à 1959, date à laquelle il prend en charge les pages quotidiennes et dominicales de Buck Rogers, qu'il conserve jusqu'en 1967. À la fin des années 1960, Tuska commence à travailler pour Marvel, où il contribue à Ghost Rider, Planet of the Apes, X-Men, Daredevil et Iron Man. Il continue à dessiner des bandes dessinées de super-héros pour DC, notamment Superman, Superboy et Challengers of the Unknown . En 1978, avec José Delbo, Paul Kupperberg et Martin Pasko, Tuska lance une nouvelle version de la bande dessinée quotidienne Superman. Tuska travaille sur cette série jusqu'en 1993.

Mark Waid

Mark Waid a débuté dans l'industrie de la bande dessinée en écrivant pour Amazing Heroes et Comics Buyers' Guide. Au milieu des années 1980, il a rejoint l'équipe d'Amazing Heroes en tant que scénariste et rédacteur en chef. Il est ensuite entré dans la cour des grands en rejoignant DC Comics en tant qu'éditeur en 1987, puis est devenu indépendant en 1989. Il devient le principal scénariste de The Flash de 1992 à 2000, tout en écrivant également Captain America. En 1997, Waid fait équipe avec Alex Ross pour la série primée Kingdom Come. En 1999, il s'associe à plusieurs pairs pour former l'éphémère Gorilla Comics, avant de rejoindre CrossGen, un autre éditeur en phase de démarrage. Il a ensuite écrit les Quatre Fantastiques pendant trois ans. En 2003, Waid est retourné chez DC pour Superman : Birthright : L'origine de l'homme d'acier. D'août 2007 à décembre 2010, Waid a été rédacteur en chef, puis directeur de la création chez BOOM ! Studios ; il est actuellement éditeur de Humanoids.

Catherine "Cat" Yronwode

En 1980, Cat Yronwode a travaillé comme rédactrice pour Ken Pierce Publishing, où elle a édité et rédigé des introductions à une ligne de livres de réimpression de bandes dessinées. Elle a également commencé à rédiger une chronique intitulée "Fit to Print" pour le Comics Buyer's Guide (Guide de l'acheteur de bandes dessinées). Cette rubrique l'a amenée à travailler comme éditrice indépendante pour Kitchen Sink Press, pour laquelle elle a écrit The Art of Will Eisner (L'art de Will Eisner ) en 1981. En 1982, elle s'associe à Dean Mullaney, qui a cofondé Eclipse Enterprises avec son frère Jan. Avec Yronwode comme rédactrice en chef, à une époque où l'attention portée à l'art était de plus en plus grande, Eclipse a publié de nombreuses œuvres novatrices et a défendu les droits des créateurs dans un domaine qui, à l'époque, les respectait à peine. Pendant son mandat, Eclipse a publié des œuvres telles que Miracleman d'Alan Moore et Neil Gaiman, The Rocketeer de Dave Stevens, Zot ! de Scott McCloud et The Magic Flute de P. Craig Russell. En 1985, Eclipse a publié Women and the Comics, un livre pionnier sur l'histoire des créatrices de bandes dessinées et de comics, par Yronwode et Trina Robbins.

DÉSIGNATION DES JUGES POUR LES PRIX EISNER 2022
Six experts de la bande dessinée composent le comité de nomination

Le Comic-Con International (Comic-Con) est fier d'annoncer que le jury a été désigné pour les Will Eisner Comic Industry Awards 2022, qui récompenseront l'excellence des œuvres publiées en 2021. Le jury de cette année est composé de Barbara Randall Kesel, Kim Munson, Rik Offenberger, Jameson Rohrer, Aaron Trites et Jessica Tseang.

Les juges sont choisis par le sous-comité des prix du Comic-Con, composé de membres du conseil d'administration, du personnel et de divers départements. Les juges sont sélectionnés pour représenter tous les aspects de l'industrie de la bande dessinée.

Les juges détermineront les candidats qui figureront sur le bulletin de vote des Eisner Awards dans une trentaine de catégories. Les professionnels de l'industrie de la bande dessinée voteront ensuite sur ces nominations et les résultats seront annoncés lors d'une cérémonie de gala au Comic-Con de San Diego en juillet.


Image de Barbara Randall Kesel

La carrière de Barbara Randall Keseldans la bande dessinée a débuté au milieu des années 1980 chez DC Comics, où elle est passée de scénariste indépendante à rédactrice en chef avant de partir vers l'Ouest. Elle a rejoint Dark Horse Comics au début des années 90 en tant qu'éditrice avant de retourner à la vie d'indépendante. Une rencontre inattendue au Comic-Con International l'a amenée à participer à la création de CrossGen Comics en Floride en 2000. Quelques années de freelance plus tard, elle travaille aujourd'hui pour une start-up technologique qui lancera une application utilisant des bandes dessinées pour présenter une nouvelle technologie informatique.


Dessin de Darick Robertson
Dessin de Darick Robertson

Kim Munson est amoureuse des bandes dessinées depuis que son père lui a offert les bandes dessinées Wonder Woman et Captain America pour l'inciter à s'intéresser au dessin artistique. Elle est historienne de l'art, auteure, artiste et conservatrice et vit dans la région de la baie de San Francisco. Elle est l'éditrice de l'anthologie Comic Art in Museums (University Press of Mississippi), nominée pour le prix Eisner 2021, et la commissaire de l'exposition itinérante Women in Comics (New York, Rome et Naples).


Image de Rik Offenberger

Rik Offenberger travaille dans le domaine de la bande dessinée en tant que détaillant, distributeur, journaliste, coordinateur des relations publiques, écrivain et éditeur depuis 1990. Il possède et gère le service Super Hero News, basé sur le courrier électronique, et ses publications peuvent être consultées dans The Comics Buyers Guide, Comic Retailer, Borderline Magazine et Comics International. Sur Internet, il a travaillé en tant que rédacteur et/ou éditeur pour Silver Bullet Comicbooks, Comic Book Resources, Newsarama et First Comics News. Il a été coordinateur des relations publiques chez Archie Comics pendant une décennie. Pour TwoMorrows Publications, Rik a coécrit The MLJ Companion avec Paul Castiglia et Jon B. Cooke, et pour Gemstone Publishing, il a écrit des chapitres de The Overstreet Comic Book Price Guide to Lost Universes.


Image de Jameson Rohrer

Jameson Rohrer, bibliothécaire à la bibliothèque publique de Sacramento, travaille dans des bibliothèques depuis 17 ans, notamment des bibliothèques correctionnelles, généalogiques, universitaires et publiques. En 2020 et 2021, il a fait partie du comité de lecture inaugural des meilleurs romans graphiques pour adultes de l'American Library Association, qui établit les meilleures bandes dessinées et romans graphiques destinés spécifiquement à un public adulte pour les bibliothèques, le personnel des bibliothèques et le public. Il est également membre du conseil d'administration du groupe d'intérêt sur les romans graphiques de la California Library Association et dirige Grownups Unite ! un club de romans graphiques pour adultes qui se réunit virtuellement chaque mois.


Image d'Aaron Trites

Aaron Trites a plus de 15 ans d'expérience dans la vente de bandes dessinées, actuellement en tant que propriétaire de Now Or Never Comics à San Diego, et auparavant chez Comicazi à Boston, lauréat 2017 du prix Will Eisner Spirit of Comics Retailer. Il a une expérience en gestion de communauté et en coordination d'événements, construisant des espaces sociaux en ligne et en personne dans des lieux allant d'Abbey Road Studios à PAX Australia.


Image de Jessica Tseang

Jessica Tseang est une historienne internationale de la bande dessinée et une conférencière sur la culture pop. Elle a participé à l'émission Robert Kirkman's Secret History of Comics, diffusée sur AMC, et au documentaire primé The Impact of Black Panther , diffusé sur Nerdist. Elle a été modératrice et productrice de plus de 500 tables rondes lors de conventions sur la culture pop et les bandes dessinées dans le monde entier. Elle a notamment participé à des tables rondes telles que "The Forgotten Trio : Coloristes, encreurs et lettreurs", "Le 75e anniversaire de Moomin" et "La représentation des Amérindiens dans les bandes dessinées et la culture populaire". Ses conférences ont été couvertes par CNN, Newsweek, Los Angeles Times, New York Times et d'autres médias internationaux.


Les lauréats du prix Eisner 2021
Meilleure nouvelle

"When the Menopausal Carnival Comes to Town" par Mimi Pond, dans Menopause: AComic Treatment (Graphic Medicine/Pennsylvania State University Press)

Meilleur numéro unique

Sports Is Hell, par Ben Passmore (Koyama Press)

Meilleure série continue

Usagi Yojimbo, par Stan Sakai (IDW)

Meilleure série limitée

Jimmy Olsen, l'ami de Superman, par Matt Fraction et Steve Lieber (DC)

Meilleure nouvelle série

Black Widow, par Kelly Thompson et Elena Casagrande (Marvel)

Meilleure publication pour les jeunes lecteurs (jusqu'à 8 ans)

Notre petite cuisine, par Jillian Tamaki (Abrams Books for Young Readers)

Meilleure publication pour les enfants (9-12 ans)

Superman Smashes the Klan, par Gene Luen Yang et Gurihiru (DC)

Meilleure publication pour les adolescents (13-17 ans)

Dragon Hoops, de Gene Luen Yang (First Second/Macmillan)

Meilleure publication humoristique

Jimmy Olsen, l'ami de Superman, par Matt Fraction et Steve Lieber (DC)

Meilleure anthologie

Menopause: AComic Treatment, édité par MK Czerwiec (Graphic Medicine/Pennsylvania State University Press)

Meilleure œuvre basée sur la réalité

Kent State : Quatre morts dans l'Ohio, par Derf Backderf (Abrams)

Meilleur mémoire graphique

La solitude du dessinateur à distance, par Adrian Tomine (Drawn & Quarterly)

Meilleur album graphique - Nouveau

Pulp, par Ed Brubaker et Sean Phillips (Image)

Meilleur album graphique

Seeds and Stems, de Simon Hanselmann (Fantagraphics)

Meilleure adaptation d'un autre média

Superman Smashes the Klan, adapté par Gene Luen Yang et Gurihiru (DC)

Meilleure édition américaine d'un ouvrage international

Goblin Girl, de Moa Romanova, traduction de Melissa Bowers (Fantagraphics)

Meilleure édition américaine d'International Material-Asia

Remina, de Junji Ito, traduction de Jocelyne Allen (VIZ Media)

Meilleure collection/projet d'archives - bandes 

The Flapper Queens : Women Cartoonists of the Jazz Age, édité par Trina Robbins (Fantagraphics)

Meilleure collection/projet d'archives - Bandes dessinées

The Complete Hate, de Peter Bagge, édité par Eric Reynolds (Fantagraphics)

Meilleur écrivain

James Tynion IV, Something Is Killing the Children, Wynd (BOOM ! Studios) ; Batman (DC) ; The Department of Truth (Image) ; Razorblades (Tiny Onion)

Meilleur auteur/artiste

Junji Ito, Remina, Venus in the Blind Spot (VIZ Media)

Meilleur crayon/encreur ou équipe crayon/encreur

Michael Allred, Bowie : Stardust, Rayguns & Moonage Daydreams (Insight Editions)

Meilleur peintre/artiste multimédia (art intérieur)

Anand RK/John Pearson, Bleu en vert (Image)

Meilleur artiste de couverture

Peach Momoko, Buffy the Vampire Slayer #19, Mighty Morphin #2, Something Is Killing the Children #12, Power Rangers #1 (BOOM ! Studios) ; DIE!namite, Vampirella (Dynamite); The Crow : Lethe (IDW) ; Marvel Variants (Marvel)

Meilleur coloriage

Laura Allred, X-Ray Robot (Dark Horse) ; Bowie : Stardust, Rayguns & Moonage Daydreams (Insight Editions)

Meilleur lettrage

Stan Sakai, Usagi Yojimbo (IDW)

Meilleur journal/périodique lié à la bande dessinée

Women Write About Comics, édité par Nola Pfau et Wendy Browne, www.WomenWriteAboutComics.com

Meilleur livre sur la bande dessinée

Les hommes invisibles : The Trailblazing Black Artists of Comic Books, par Ken Quattro (Yoe Books/IDW)

Meilleur travail académique/scolaire

The Content of Our Caricature : African American Comic Art and Political Belonging, par Rebecca Wanzo (New York University Press)

Meilleure conception de publication

The Loneliness of the Long-Distance Cartoonist, conçu par Adrian Tomine et Tracy Hurren (Drawn & Quarterly)

Meilleure bande dessinée numérique

Vendredi, par Ed Brubaker et Marcos Martin (Panel Syndicate)

Meilleur webcomic

Crisis Zone, par Simon Hanselmann, https://www.instagram.com/simon.hanselmann/

Temple de la renommée
Pionniers :

Thomas Nast
Rodolphe Töpffer

Choix des juges :

Alberto Breccia
Stan Goldberg
Françoise Mouly
Lily Renée Phillips

Voté :

Ruth Atkinson
Dave Cockrum
Neil Gaiman
Scott McCloud